Qu’est-ce que la Caisse des Français de l’étranger (CFE) ?

La Caisse des Français de l’étranger (CFE) est un organisme de sécurité sociale de droit privé chargé d’une mission de service public.

Elle est sous la tutelle des ministères en charge de la sécurité sociale et du Budget. La CFE a pour mission d’assurer aux salariés français en expatriation une continuité de leur couverture sociale en France. L’adhésion à la CFE n’est pas une obligation. La bonne nouvelle, c’est qu’elle accueille tous les expatriés français au sein de l’Union Européenne ou à l’international.

Quelles conditions pour souscrire à la Caisse des Français de l’étranger (CFE) ?

L’avantage de la CFE est qu’il y a peu de conditions lors de la souscription. Les seules obligations pour pouvoir y adhérer sont :

  • posséder la nationalité française ;
  • ne pas (ou ne plus) bénéficier du régime français obligatoire de sécurité sociale.

La CFE est ouverte à tout Français souhaitant s’expatrier, quel que soit son statut : salarié, indépendant, étudiant, retraité… Vous n’aurez aucun questionnaire médical à remplir lors de votre adhésion. Cela signifie que même avec des antécédents médicaux ou des maladies chroniques, votre dossier sera accepté. Il n’y aura pas d’influence sur les montants de vos cotisations ni sur les garanties couvertes. Elle permet un versement d’indemnités journalières en cas d’arrêt de travail temporaire ou permanent.

Il est également intéressant de noter que la CFE vous permet de ne pas avoir d’impact négatif sur votre retraite. Grâce à l’assurance retraite de la CFE, vous cotiserez comme en France, et la mise à jour de votre compte individuel retraite sera automatique.

CFE, quelle assurance choisir ?

  • L’assurance risques professionnels

Cette assurance ne s’adresse qu’aux salariés expatriés. Dans cette formule, les prestations sont identiques à celles de la CEAM en France. L’employé bénéficiera de protection uniquement en cas d’accident ou de maladie survenus pendant l’exercice de son activité professionnelle. Les stagiaires et étudiants ont également accès à cette assurance.

  • L’assurance CFE retraite

Ici aussi, cette assurance s’adresse aux salariés, mais également aux personnes chargées de la famille (personne ayant au moins un enfant de moins de 20 ans à charge) et aux anciens salariés d’un régime obligatoire français n’ayant pas repris d’activité à l’étranger (mais pouvant justifier d’une affiliation de 6 mois minimum à la caisse de retraite française avant leur départ de France).

L’avantage de l’assurance CFE retraite est qu’elle permet de continuer à cotiser normalement. Comme tous les salariés français et de bénéficier de sa retraite à taux plein sans perdre le bénéfice des années passées à l’étranger.

  • L’assurance maladie, maternité et invalidité

Cette assurance se rapproche de la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) en France pour tous les actes médicaux. Concernant les médicaments, ils sont remboursés aux mêmes conditions qu’en France, mais sur la base des prix locaux.

Il existe 5 types de contrats dans cette assurance – l’un d’eux vous correspond certainement !

  • MondExpat Santé : ce contrat couvre les frais de santé des expatriés et de leur famille où qu’ils soient dans le monde (également lors des retours en France). Les participations trimestrielles de ce contrat vont de 213 € pour un assuré de 30 ans à 600 € pour les plus de 60 ans, pour la formule solo. Elles s’échelonnent de 435 à 1 071 € pour l’offre famille. Les remboursements se font selon les barèmes de la sécurité sociale. À titre d’exemple, pour une consultation chez un spécialiste, le remboursement se fait à hauteur de 70 % du tarif de base, à savoir 30 €.
  • JeunExpat Santé : il s’agit d’une offre pour les expatriés de moins de 30 ans. Comptez 90 € par trimestre pour un célibataire et 270 € pour une famille. Cette offre est également appelée jeunexpat santé solo.
  • RetraitExpat Santé : ce contrat couvre les frais (à l’étranger) pour les retraités du système français. Dans cette formule, CFE retraite, les soins de santé lors des retours en France sont pris en charge par la sécurité sociale française. La cotisation trimestrielle de cette assurance s’élève à 357 € pour une personne solo et à 648 € pour une famille.
  • FrancExpat Santé : cette offre couvre les frais de santé uniquement réalisés en France, lors de séjours temporaires. Parfait pour les expats bénéficiant d’une couverture maladie dans le pays où ils résident. Les tarifs varient de 60 à 390 € en solo et de 180 à 702 € en famille.
  • EmiratExpat Santé : cette offre se démarque en offrant une couverture médicale complète, conforme à la législation des Émirats arabes unis. Cette solution garantit une prise en charge jusqu’à 100% des frais réels, que ce soit aux E.A.U, à l’étranger ou en France. Elle s’adresse aux résidents actuels, à ceux envisageant de s’installer aux Émirats arabes unis, ainsi qu’à ceux ayant besoin d’une couverture locale pour l’obtention de leur visa. A partir de 137€ par mois.

Une fois que vous aurez souscrit à une des offres de la Caisse des Français de l’étranger (CFE), vous pourrez faire le point sur votre offre, vos informations personnelles et remboursements en cours sur votre espace personnel (CFE mon compte).

Caisse des Français de l’étranger, notre avis

Dans la majorité des cas, si vous n’avez qu’une affiliation à la CFE sans complément d’assurance santé, vous devrez faire face à deux problèmes majeurs :

  • En cas d’hospitalisation, vous devrez avancer les frais. Dans certains pays étrangers, les établissements privés peuvent facturer des frais très élevés. C’est par exemple le cas aux USA, en Amérique latine ou en Asie.
  • La CFE ne couvrant qu’un pourcentage des actes médicaux sur la base des prix pratiqués en France, le reste à charge peut être important en fonction des pays, les tarifs des soins pratiqués à l’étranger étant dans la grande majorité plus élevés qu’en France.

Si vous souhaitez souscrire à un contrat santé affilié à une assurance CFE. Nous vous conseillons de lancer les démarches le plus tôt possible, car un délai de carence s’applique si l’adhésion se fait plus de 3 mois après avoir quitté le sol français. Ce délai de carence est de 3 mois pour les personnes de moins de 45 ans et de 6 mois pour celles de plus de 45 ans. Enfin, l’adhésion à la CFE ne vous dispense pas de cotiser aux régimes obligatoires de votre pays de résidence.


Assurance santé expatrié : ses solutions personnalisées en complément de la Caisse des Français de l’étranger

Chez santexpat.fr, nous vous recommandons de souscrire à une assurance santé expatrié complémentaire à la CFE. Cela vous permettra d’être bien couvert quelle que soit la situation. Nous travaillons avec de nombreux organismes d’assurance privés (25 assureurs partenaires). La plupart travaillent en étroite collaboration avec la CFE pour vous offrir un complément adapté à vos besoins. Certains des assureurs avec qui nous travaillons proposent un système de télétransmission. Ce système vous permet de bénéficier d’une gestion facilitée et d’un remboursement unique.

En fonction de votre destination à l’étranger et de votre profil, vous pourriez parfois trouver avantageux de souscrire à une assurance santé expatriée en complément de la CFE, tandis que dans d’autres cas, opter pour une assurance au premier euro pourrait être plus intéressant. Nos experts en santé internationale étudient avec vous votre situation pour trouver la solution la mieux adaptée à vos besoins !

    Mon assurance en 3 clics


     

    Loading...