Pédiatrie et risques sanitaire en expatriation

Que ce soit seul, en couple ou en famille, beaucoup de questions se posent avant de partir pour une expatriation. C’est parfois l’histoire d’une vie, une véritable aventure. Quand on décide de vivre cette nouvelle vie beaucoup de questions peuvent se poser. C’est d’autant plus vrai durant une grossesse ou avec un nourrisson. La situation peut être très stressante entre les questions liées à la scolarité, aux systèmes de soins ou encore à l’adaptation de l’enfant. On s’inquiète facilement pour notre progéniture, et c’est tout à fait normal : nous voulons leur apporter le meilleur cadre de vie possible. Pour être serein à l’étranger, il faut prendre en compte quelques éléments avant le grand départ de France !

Nourrisson et risques sanitaire à l’étranger

Un point important à étudier avant votre départ est la qualité des services de soins dispensés dans votre pays d’accueil. En France, nous avons la chance d’avoir un très bon système de soins avec des infrastructures de qualité et des praticiens hautement qualifiés, mais ce n’est pas le cas de tous les pays étrangers. Par exemple, si vous vous expatriez dans un pays en développement, en Afrique ou en Inde par exemple, les conditions sanitaires et la gestion de la pédiatrie sont très différentes. 

Dans un premier temps, renseignez-vous sur les habitudes locales de votre pays d’expatriation. Par exemple, demandez-vous : 

  • A quelle fréquence s’effectue le suivi pédiatrique ? 
  • Est-il facile de se procurer des médicaments de base pour un enfant ? 
  • Le suivi des enfants est-il réalisé par un médecin dit “généraliste” ou par un spécialiste de l’enfant ? 
  • Quels types de maladies, virus ou bactéries sont les plus fréquents dans le pays étranger dans lequel vous vous rendez ? 
  • Quel est le niveau de qualification des médecins ? 
  • Y a-t-il un service pédiatrique dans l’hôpital à proximité de votre nouvelle maison ? 

Une bonne préparation permet une plus grande sérénité une fois sur place. Vous pouvez également faire une recherche internet en amont sur la qualité de la médecine dans le pays où vous vous expatriez. Vous trouverez certainement des livres, guides ou blogs d’expatriés déjà présents sur place.

Les enfants ont tendance à facilement attraper virus, maladies et bactéries. Durant leurs scolarités, ils seront également plus exposés aux microbes, sans oublier le changement de climat, un potentiel stress dû au déménagement ou encore le changement d’alimentation. Leurs défenses immunitaires sont souvent plus faibles que chez l’adulte, ce qui vous obligera peut-être à vous rendre plus régulièrement chez le médecin. 

Assurance, téléconsultation et rapatriement

Vérifiez que votre assurance santé vous garantit un rapatriement en cas d’urgence ou de problème de santé qui nécessiterait un traitement long. Il est parfois plus rassurant d’être rapatrié en France pour pouvoir consulter un praticien avec qui vous pouvez communiquer dans votre langue maternelle. En effet, si vous n’êtes pas bilingue, il vous sera peut-être plus facile d’exprimer les symptômes de votre enfant et il pourra même le faire lui-même en complément. Une expression des symptômes en français vous permettra une meilleure compréhension du diagnostic. Rentrer en France lors d’un incident médical vous permet également d’être proche de votre famille, ce qui peut être plus rassurant tant pour vous parents, que pour votre enfant. 

Nous vous conseillons également de regarder si votre assurance santé propose un accès à la téléconsultation. Quel que soit le jour ou l’heure, votre enfant peut présenter des symptômes ou être malade. Il n’est pas toujours facile de se rendre chez un médecin… Grâce à la téléconsultation, vous pouvez être mis en relation avec un médecin dans la langue de votre choix et à tout moment. Le service de téléconsultation tel que proposé par santexpat.fr est un vrai plus.

Dernier conseil : préparez une trousse de secours en amont de votre départ de France. Rapprochez-vous de votre pédiatre, ou de votre médecin généraliste, pour qu’il puisse vous prescrire un nécessaire de médicaments utiles pour votre enfant. Pratique et rassurant ! En effet, dans certains pays du monde vous aurez parfois du mal à trouver certains médicaments.

Crédit photo : Xavier Mouton Photographie

Faut-il une assurance santé spéciale pour les nourrissons ?

Tout symptôme, bactérie ou virus peut devenir une source de stress. Il est parfois nécessaire, ou rassurant, de consulter un médecin et faire des analyses de façon régulière.
Sachez que pour un nourrisson, il est conseillé de consulter un pédiatre tous les mois pendant les six premiers mois. La note peut vite monter si l’on n’est pas bien couvert !

En France, une consultation pédiatrique coûte entre 32 euros et 60 euros et ces prestations sont remboursées à 100 % par la sécurité sociale française. Si vous êtes expatrié au Royaume-Uni, il vous faudra débourser en moyenne 120 livres sterling* (139 €) qui ne seront pas remboursées ou seulement en partie (co-paiement, franchise…). 

Pour que la question des coûts ne soit jamais un frein à aller consulter un médecin ou un pédiatre, nous vous conseillons de souscrire à une assurance santé internationale adaptée. Une assurance santé “à la française” vous permettra d’avoir accès aux meilleurs spécialistes santé et de consulter autant de fois que vous le souhaitez, sans engendrer de frais. De plus, grâce à une assurance santé internationale, vous aurez accès aux professionnels de santé français dans votre pays d’expatriation. Ce qui peut-être très intéressant quand vous n’êtes pas bilingue et voulez être rassuré sur la santé de vos enfants.

COVID et pédiatrie

Dans le contexte actuel de pandémie mondiale, certains français ont décidé de rentrer en France pour des raisons sanitaires qui peuvent tout à fait se comprendre. Certains étaient par ailleurs inquiets pour leurs enfants, les écoles ont fermé, et il n’était quasiment plus possible d’avoir une vie sociale « normale ». Les risques qu’un enfant contracte le virus de la COVID-19 dans certains pays étrangers étaient alors plus importants qu’en France, du fait d’une inégalité d’accès aux vaccins, aux médicaments et aux protections de type masques, etc. D’autres ont décidé de rester dans leur pays d’accueil, mais souhaitent être correctement pris en charge dans ce contexte si particulier.  


En cas de question ou de difficulté lors de votre expatriation, vous pourrez contacter un expert en santé internationale à tout moment. Consultez notre étude de cas “Urgence maladie infantile, que faire ?

* Prix à titre indicatif pratiqué dans le secteur privé au Royaume-Uni