Accueil » Comment se faire soigner en Chine ? Consultation généraliste et autre médecine traditionnelle chinoise

Comment se faire soigner en Chine ? Consultation généraliste et autre médecine traditionnelle chinoise

Le système de santé chinois, bien qu’en plein développement, reste très différent du système français. Que ce soit les soins délivrés qui reposent encore beaucoup sur la tradition, les consultations qui se font dans les hôpitaux ou les remboursements peu élevés de l’assurance santé nationale… On revient sur les spécificités des soins de santé en Chine.

La santé en Chine

Le domaine de la santé en Chine se développe. Comme l’intégralité du pays, il est en pleine mutation depuis les trente dernières années. 

En effet, le pays souhaite tendre vers un système de santé universel, divisé en deux en fonction du lieu de vie. On a ainsi un système urbain et un système rural. L’affiliation à une assurance médicale de base est obligatoire pour les salariés urbains et les employeurs. Il est financé par les salariés, les entreprises et par l’Etat. On parle de l’UEBMI pour Urban Employee Basic Medical Insurance. Un système similaire couvre les enfants et les résidents urbains inactifs, l’URBMI pour Urban Resident Basic Medical Insurance. Enfin, les résidents des zones rurales profitent quant à eux d’une assurance médicale de base financée par le Nouveau régime de santé coopérative, la NCMS (New Cooperative Medical Scheme). La majorité de la population est aujourd’hui couverte mais il existe encore des inégalités et de fortes disparités entre les zones rurales et les zones urbaines. 

Les établissements publics se sont développés dans les zones urbaines mais ils sont encore trop peu dans les zones rurales. Ceci crée des inégalités face aux soins dans le pays, et il n’est pas rare de voir des personnes se faire transporter vers une autre localité ou vers Hong Kong, en fonction des symptômes ou pathologie, pour se faire soigner convenablement. 

Enfin il faut dire que la qualité des soins est bonne mais repose encore beaucoup sur la médecine traditionnelle. Le pays ne colle pas aux standards de l’occident. 

Focus sur la médecine traditionnelle chinoise ou MTC

Les soins pratiqués reposent encore beaucoup sur la médecine traditionnelle, médecine douce et/ou homéopathie, très différente du système français. L’objectif n’est pas toujours de soigner une maladie par des médicaments ou des substances non naturelles. L’idée est plutôt d’améliorer votre bien-être en vous prescrivant par exemple des séances chez un acupuncteur pour rééquilibrer vos énergies (ou en prévention). Car les principes de la médecine traditionnelle chinoise reposent sur l’énergie du corps, et son équilibre. Le Qi est justement cette énergie vitale qui parcourt votre corps. Elle se divise par le Yin (le négatif, le froid) et le Yang (la chaleur et la positivité). L’idée est bien souvent de rééquilibrer le Yin et le Yang pour favoriser la bonne circulation de votre énergie vitale. C’est une perception de la médecine qui est différente, intéressante et profonde. Elle peut être cela dit en décalage avec vos besoins et attentes après un accident par exemple.

Crédit photo : Jennifer Chen

Se faire soigner en Chine

En Chine, les médecins généralistes et spécialistes pratiquent dans les hôpitaux. Ainsi, que ce soit pour une consultation chez un généraliste ou chez un spécialiste : vous devrez vous rendre à l’hôpital. Le système de cabinet est peu connu en Chine, et il n’est pas possible de se faire soigner à domicile. Résultat, les hôpitaux publics sont souvent surchargés. C’est le système du premier patient arrivé, premier soigné, et l’attente peut être longue avant d’être pris en charge. 

Au-delà de ça, l’expérience de manière générale est souvent perçue comme compliquée pour un expatrié, notamment à cause de la barrière de la langue. Dans les hôpitaux publics, rares sont les membres du personnel soignant qui parlent anglais. Il faut ajouter que les hôpitaux publics sont souvent divisés en deux : une partie est réservée aux locaux et une autre aux VIP ou étrangers avec des praticiens qui parlent anglais… Mais ici, les prix des consultations sont plus élevés. Enfin, la qualité des soins n’est pas mauvaise, elle est différente. Pour vous donner un exemple, il n’existe pas de salle de consultations en Chine, tout se fait dans une salle principale. Tout ceci peut être déstabilisant notamment en cas d’accident. 

En ce sens, il est recommandé, en tant qu’expatrié ou au cours d’un voyage en Chine, de se diriger vers les parties réservées des hôpitaux publics ou, mieux, vers les hôpitaux privés. Vous accéderez à de meilleurs soins et une meilleure prise en charge, le personnel soignant y est enfin plus à même de parler anglais. La seule chose est que le coût des consultations dans les zones VIP des hôpitaux publics ou en hôpital privé est plus élevé. Il est coûteux de se faire soigner dans ces établissements, et les paiements sont majoritairement demandés en avance. Pour vous donner un exemple, le prix des consultations dans les hôpitaux publics tournent autour de 2 € tandis que dans les hôpitaux publics VIP ou les hôpitaux privés, ils sont compris entre 25 € et 160 € (en fonction des établissements). 

Comment se faire rembourser ?

En Chine, depuis 2011, les travailleurs étrangers doivent obligatoirement être affiliés au régime national d’assurance maladie. Cela dit, comme on le disait, pour un traitement adapté, une meilleure communication avec le personnel de santé et un encadrement similaire à celui que vous trouverez en Europe, on recommande de vous tourner vers des établissements privés. Et le régime d’assurance maladie chinois ne permet pas le remboursement de l’intégralité de vos dépenses dans les établissements privés.

Si vous partez pour une expatriation avec une entreprise chinoise, il est conseillé de demander une complémentaire privée à votre employeur. Même chose si vous partez avec une entreprise ou un employeur international, il est recommandé de demander à bénéficier du système de couverture de l’entreprise. Souscrire à une assurance privée complémentaire vous permettra de bénéficier de remboursements adaptés à des soins de qualité.

Souscrire à une assurance santé internationale 

L’assurance privée internationale est le type de couverture santé le plus approprié à une expatriation en Chine pour à la fois profiter de soins de qualité dans les zones VIP des hôpitaux publics ou dans les hôpitaux privés, sans dépenses excessives. Elle vous permet de partir l’esprit plus tranquille en cas d’urgence et/ou d’hospitalisation. Vous pourrez vous tourner vers des établissements dans lesquels vous trouverez plus facilement un praticien qui parle anglais voire français (n’hésitez pas à demander une liste d’établissements auprès de l’ambassade). Enfin une assurance internationale vous permet de profiter aussi de remboursements en dehors du pays, et d’une couverture rapatriement (pour être soigné en France ou dans un pays voisin si nécessaire). 

Rendez-vous sur notre site Santexpat.fr pour en savoir plus. Notre équipe d’experts se charge de trouver l’organisme de santé le plus approprié à votre situation.