Visa retraite en Thaïlande : l’assurance santé internationale devient obligatoire (Asie)

13 décembre 2021

Vous avez choisi l’Asie et plus particulièrement la Thaïlande pour profiter de votre retraite au soleil ? Pour pouvoir partir et vous y installer, il vous faudra obtenir un visa spécifique, appelé “visa non-immigrant O-A”. Le visa O-A s’adresse aux retraités de plus de 50 ans qui souhaitent résider sur le sol thaïlandais. Depuis le 1er novembre 2019, une évolution pour l’obtention du visa retraite en Thaïlande a vu le jour. En effet, les demandeurs du visa O-A ont maintenant l’obligation de souscrire à une assurance santé internationale. Alors, comment être en règle ? On vous explique.

Visa retraite pour la Thaïlande, lequel choisir ?

Pour pouvoir résider à Bangkok, ou dans toute autre ville du pays pour votre retraite, vous devrez obtenir un visa spécifique. Il s’agit d’un visa retraité, également appelé visa non-immigrant OA (visa O-A). Il est destiné aux personnes de plus de 50 ans qui ont décidé de s’y installer. La demande de visa O-A s’effectue dans les ambassades thaïlandaises à l’étranger. La demande peut également être déposée auprès du consulat.

Ce visa retraite pour la Thaïlande ne vous permettra pas de travailler. Cependant, il peut vous permettre d’acheter un appartement et surtout de pouvoir rester sur le territoire pour une durée d’un an. Le visa O-A vous permet également de rentrer et sortir du pays à votre guise durant toute la durée de sa validité. Ce dernier point est parfait pour les personnes souhaitant voyager ou rentrer régulièrement en France pour voir leur famille.

Le titulaire du visa O-A doit se présenter tous les trois mois (la 1er année de l’obtention du visa) au service de l’immigration pour attester de son adresse. Ce visa retraite pour la Thaïlande peut être prolongé auprès des autorités compétentes.

Les documents à fournir pour l’obtention du visa O-A en Thaïlande

Pour valider votre demande de visa retraite pour la Thaïlande, vous devez fournir plusieurs documents plus ou moins faciles à obtenir. Pour constituer votre dossier, vous devrez fournir en 3 exemplaires les éléments suivants :

  • Photocopie de la page d’identité de votre passeport
  • Formulaire de demande de visa
  • Photo d’identité en couleur
  • Justificatif de domicile (par exemple une facture EDF nominative)
  • Certificat médical prouvant un bon état de santé
  • Extrait de casier judiciaire vierge
  • Document bancaire attestant que vous possédez un compte bancaire avec un solde supérieur à 20 000€

Le prix consulaire de ce visa est de 175 euros.

Nouveau dispositif, que faut-il retenir pour vivre sa retraite en Thaïlande ?

Depuis le 1er novembre 2019, vous avez l’obligation de souscrire à une assurance santé internationale pour pouvoir obtenir le visa O-A, visa qui vous permettra de passer votre retraite en Thaïlande. Lors de votre demande de visa, vous devrez présenter une attestation signée par la compagnie d’assurance que vous aurez choisie. Celle-ci doit spécifier que vous êtes couvert au minimum à hauteur de :

  • 400 000 THB minimum pour les frais d’hospitalisation.
  • 40 000 THB minimum pour les frais de médecine ambulatoire (présentation médicale courante et médicaments)

Voici le formulaire à remplir lors de votre demande de visa : https://longstay.tgia.org/document/overseas_insurance_certificate.pdf

Attention au choix de votre couverture santé internationale. En effet, seules 14 compagnies d’assurances sont reconnues par les autorités thaïlandaises pour l’obtention de ce visa. Voici la liste des 14 établissements reconnus : ici. Chez santexpat.fr, nous avons des solutions pour pouvoir vous assurer, n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

Lors du renouvellement de votre visa O-A en Thaïlande, vous devrez de nouveau présenter les documents prouvant votre affiliation à une assurance santé internationale couvrant au minimum les garanties imposées.

Comment bénéficier d’une couverture sociale expatrié et se faire soigner

En France, nous avons la chance d’avoir un très bon système de santé. En expatriation, vous pouvez continuer à bénéficier du régime français en cotisant de façon volontaire aux différents organismes. Concernant l’assurance maladie, la cotisation auprès de la Caisse des Français de l’étranger peut-être une solution intéressante. La CFE prend en charge vos frais de santé sur le barème de remboursement français. Celui-ci est souvent insuffisant pour prendre la totalité des frais engagés. Nous vous conseillons donc de souscrire à une assurance santé internationale pour compléter vos remboursements.

Les prestations de santé à l’étranger peuvent grimper rapidement surtout en cas d’urgence nécessitant une hospitalisation. Une chambre, dans un hôpital privé thaïlandais, vous coûtera en moyenne 500 € la nuit. En cas d’accident, avoir souscrit à une assurance santé expatrié pour la Thaïlande vous permettra d’être correctement couvert, et cela sans avance de frais. Ce sera également le cas pour une simple consultation chez le médecin.

    Mon assurance en 3 clics



     
    Loading...