Accueil »  Quel est le prix d’un accouchement aux USA ? Hospitalisation, assurance, accouchement : la grossesse de A à Z. 
l'accouchement aux usa de A à Z

 Quel est le prix d’un accouchement aux USA ? Hospitalisation, assurance, accouchement : la grossesse de A à Z. 

Expatriée en Amérique, vous êtes enceinte ou vous souhaitez l’être bientôt ? Félicitations ! C’est une très belle aventure qui vous attend. À travers le monde, les femmes vivent leur maternité et l’accouchement d’un enfant de façon très différente. Un tel événement se prépare, d’autant plus en expatriation et loin de ses repères. En effet, après la joie de l’annonce, place aux différentes démarches : assurance maladie, frais de santé, rendez-vous avec les différents professionnels, etc. Nous vous proposons aujourd’hui de faire un tour d’horizon du déroulement et des coûts d’une grossesse aux États-Unis. 

Tout comme en France, vous avez acheté un test de grossesse en pharmacie ou en supermarché et bonne surprise : il est positif. Excellente nouvelle ! Félicitations ! Maintenant, place à l’organisation.

Suivi de grossesse

vous suivra tout au long des neuf mois de votre grossesse. Il est souvent rattaché à un hôpital et donc détermine l’établissement dans lequel vous accoucherez. Vous êtes libre de choisir le médecin de votre choix, cependant nous vous conseillons de vérifier que le praticien que vous avez choisi est bien conventionné par votre assureur, afin que vos frais de suivis puissent être pris en charge. 

La prise en charge du suivi d’une grossesse aux États-Unis dépend énormément du praticien que vous avez choisi et de votre état de santé. En effet, en France nous avons l’habitude d’un schéma médicalisé qui est à peu près le même pour toutes les futures mamans. Aux USA cela est très différent… Vous serez susceptible de faire plus d’une dizaine d’échographies, parfois même de façon hebdomadaire sur le dernier trimestre. A contrario, certains médecins optent pour un schéma beaucoup moins médicalisé en ne pratiquant pas d’examen gynécologique avant le 8e mois de grossesse. Il est donc conseillé de bien discuter avec son futur “ob-gyn” pour choisir un praticien qui correspond à vos attentes en termes de suivi. 

Vous aurez une consultation de contrôle mensuel, en cas de petits soucis ou de complications, ces rendez-vous peuvent être plus fréquents. Les examens sont assez similaires à ceux pratiqués en France. Cependant, nous pouvons noter qu’il n’y a pas de dépistage de la toxoplasmose, donc pas de suivi si la future maman n’est pas immunisée. Les équipes médicales sont particulièrement bien formées et pratiquent un suivi précis. Il n’y a donc aucun stress à avoir de ce côté-là. 

L’accouchement

Tout d’abord, il vous est possible de suivre des cours de préparation à l’accouchement. Ils permettent de mieux appréhender l’accouchement et les premiers jours après la naissance de bébé. 

Il vous est possible d’accoucher dans l’hôpital où votre “ob-gyn” exerce. Vous pouvez également faire le choix d’accoucher à domicile avec l’aide d’une sage-femme ou dans une maison d’accouchement. Il est important de bien vérifier dans votre contrat d’assurance santé les conditions de prise en charge et de remboursement. Vous pouvez également faire le choix de rentrer en France pour accoucher près de vos proches ou encore pour échanger avec le corps médical en français. 

Les séjours à la maternité sont beaucoup plus courts qu’en France. Vous pourrez sortir quelques heures après votre accouchement pour un accouchement par voie basse sans complication. Au maximum vous resterez deux jours au sein de l’établissement de soins. Ceci peut-être expliqué par le coût journalier de la chambre qui n’est pas forcément pris en charge par les assureurs. 

L’une des différences majeures avec la France est qu’aux USA, vous n’êtes pas une patiente, mais une cliente ! Votre satisfaction sera donc primordiale pour l’établissement que vous choisissez. Vous serez certainement installée dans une chambre tout confort, le personnel sera au petit soin pour vous, vous ne manquerez de rien. Ce confort a bien évidemment un prix, attention donc à la note qui est souvent très élevée.

Quel est le coût d’un accouchement ?

Les tarifs sont très variables… Ils peuvent aller de 20 000 euros à plus de 60 000 euros. A ce coût il faudra ajouter les frais de suivi gynécologiques : visite obstétrique, tests sanguins et urinaires, etc. qui peuvent coûter des centaines d’euros. Il vaut donc mieux être bien couverte par son assurance maladie. Nous vous conseillons dans un premier temps de regarder les plafonds et montants des franchises de l’option maternité de votre contrat. Vérifiez également les plafonds en cas d’urgence obstétrique. Les compagnies d’assurances ne proposent pas les mêmes garanties. Dans tous les cas, vous devez avoir souscrit à cette option AVANT d’être enceinte, sinon l’assureur ne couvrira pas les frais en question. En effet, les contrats contiennent souvent un délai de carence. En passant par une assurance santé internationale, vous pourrez souscrire à un contrat tiers payant, ce qui vous évitera toute avance de frais. De plus, votre assurance pourra négocier le tarif de votre accouchement avec l’hôpital. Nous vous invitons à consulter notre étude de cas sur l’accouchement aux États-Unis pour en savoir plus. 

Dans de très rares cas, votre employeur américain peut mettre en place une assurance pouvant prendre en charge une partie de votre maternité. Il vous suffira alors de compléter ces garanties à l’aide d’une assurance santé internationale.


Après l’accouchement, comment ça se passe ?

Vous l’aurez compris, après votre accouchement votre sortie se fera rapidement, même si vous avez eu recours à une césarienne. En France, après votre accouchement vous continuez d’être suivie par votre obstétricien pour la rééducation de votre périnée par exemple. Ce n’est pas le cas aux USA. Si vous souhaitez effectuer un suivi ou de la rééducation, cela sera à votre charge. Il est donc intéressant de savoir si votre assurance santé internationale peut également couvrir ces frais. 

L’allaitement

Aux États-Unis, l’allaitement est une pratique très répandue : environ 72 % des femmes allaitent et ce chiffre est à la hausse. Malgré tout, allaiter en public porte à controverse et chaque État a des lois différentes concernant le sujet. 45 États autorisent les mères à nourrir leur bébé au sein dans les espaces publics, dont la Californie, la Floride, la Géorgie, l’Illinois, le Massachusetts, le Texas, New York ou encore le District of Columbia.

Le congé maternité

La loi fédérale accorde un congé maternité de 12 semaines uniquement pour la mère. Ce congé est non rémunéré et conditionné. En effet, pour en bénéficier vous devez être salariée depuis au moins douze mois, avoir travaillé plus de 1 250 heures pendant ces douze mois et votre entreprise doit compter cinquante employés ou plus. Il est important de noter que chaque État a ses propres lois, certaines ont réduit le nombre d’employés que doit compter l’entreprise. La durée de l’absence et le paiement ou non de ses congés est également variable : par exemple en Californie vous aurez le droit à seulement 6 semaines de congés, mais payées à 55 %. Il est donc important de se renseigner en amont sur les lois de votre État de résidence. 

La nationalité

Vous êtes français, ou au moins l’un des deux parents l’est, et vous avez accouché aux USA ? Félicitation, votre enfant est franco-américain. En effet, depuis le 14e amendement en 1868, tout enfant naissant sur le territoire américain se voit attribuer automatiquement la citoyenneté américaine. Vous devrez également enregistrer votre enfant auprès du consulat français dans les 30 jours après l’accouchement.

En conclusion : en tant qu’expatrié, vous pouvez bénéficier d’une assurance santé à la française vous permettant d’être couvert à 100 % pour votre maternité à l’étranger (urgences, hospitalisation, suivis, accouchement…). Les experts en santé internationale santexpat.fr se tiennent à votre disposition pour comparer les options maternité des différents contrats.