Quelle assurance pour un voyage professionnel ? Focus sur les assurances en cas d’urgence ou d’accident

16 novembre 2022

Nombreuses sont les entreprises françaises qui envoient leurs collaborateurs en mission à l’étranger pour quelques jours voire quelques mois. Dans le cadre de ces déplacements professionnels, et en fonction de la destination, on pourrait se poser la question de l’assurance santé : de quelle assurance avez-vous besoin dans le cadre d’un voyage professionnel ? 

Dans quel cas avez-vous besoin d’une assurance ? 

A l’international, en voyage dans un pays étranger comme en Europe ou en France, on n’est malheureusement jamais à l’abri d’un accident. Bien sûr, dans le cadre d’une simple mission à l’étranger, vous restez affilié à la Sécurité sociale française (contrairement à une expatriation par exemple, où vous dépendez du système de protection sociale du pays vers lequel vous vous envolez). Mais cette Sécurité sociale française ne couvre pas vos dépenses de santé à l’étranger (en cas de maladie, accidents, hospitalisation ou en cas de besoin de rapatriement…) ou, peut-être, pas assez*. Raison pour laquelle, on recommande de souscrire à une assurance voyage professionnel, pour compléter une base de remboursement ou pour bénéficier d’une prise en charge financière en cas de sinistre. 

Pour un déplacement professionnel dans un pays de l’Union européenne, sachez que vous pouvez faire une demande de CEAM, Carte européenne d’assurance maladie. Celle-ci vous permet de bénéficier d’une couverture à hauteur de la protection sociale du pays dans lequel vous partez en mission (en cas de consultation médicale au Portugal par exemple, la CEAM vous permet une indemnisation à hauteur des remboursements portugais). Si vous bénéficiez de la CEAM, on recommande tout de même de souscrire à une assurance complémentaire afin de profiter d’une meilleure prise en charge en cas de sinistre.  

Focus sur l’obligation légale de l’employeur en cas de déplacement à l’étranger 

Dans le cadre d’un détachement pour une mission à l’étranger, comme au quotidien au sein de ses bureaux, votre entreprise est responsable de votre sécurité et de votre santé. Elle n’est pas tenue de souscrire, pour votre compte, à une assurance voyage professionnel mais la pratique est fortement recommandée. Étant civilement responsable de votre santé et sécurité, s’il vous arrive quelque chose à l’étranger, elle pourrait être mise en cause.  

Vous êtes ainsi en droit, dans le cadre d’une mission à l’étranger, de demander une couverture si celle-ci n’est pas prévue. C’est d’ailleurs généralement l’entreprise qui prend en charge le paiement et/ou la souscription à une assurance voyage professionnel, de groupe ou individuelle. 

Il faut aussi savoir que votre entreprise est dans l’obligation de prévenir la Sécurité sociale de votre déplacement à l’étranger, que ce soit dans l’espace Schengen ou dans tout autre pays. 

A noter : selon les pays, la souscription à une assurance internationale peut être obligatoire pour obtenir un visa, c’est le cas notamment de la Chine, la Russie ou encore, Cuba. 

Qu’est-ce qu’une assurance voyage professionnel ?

Une assurance voyage professionnel, contrairement à une assurance pour expatriés par exemple, a pour vocation de vous couvrir en cas d’urgence lors de vos déplacements à l’étranger. Comme toute assurance voyage cependant, elle se compose de deux volets : l’assurance et l’assistance. 

  • L’assurance consiste à une prise en charge des frais engagés à l’étranger en cas de maladie (consultation médicale), d’accidents, d’hospitalisation, de rapatriement sanitaire… ou de tout autre événement non prévu mais noté dans votre attestation de santé.
  • L’assistance consiste quant à elle à vous proposer un accompagnement, en cas de besoin à l’étranger, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. 

L’assurance voyage professionnel couvre aussi la responsabilité civile en cas de dommages matériels et/ou physiques causés à autrui. 

Comment choisir la meilleure assurance pour un voyage professionnel ? 

Généralement, le choix ne se pose pas puisque c’est l’entreprise qui se charge directement de trouver, et souscrire, à une assurance dans le cadre d’un voyage isolé ou pour un groupe de voyageurs, pour une courte durée (un contrat court qui ne couvre que la durée du voyage) ou pour une année (contrat annuel qui couvre plusieurs trajets et déplacements). 

Cependant, si ce n’est pas votre cas, plusieurs éléments peuvent vous aider à choisir l’assurance qui vous convient.

  1. D’abord, comme on le disait, il est essentiel de choisir une assurance qui prend en charge les frais médicaux, le rapatriement sanitaire et la responsabilité civile tout en proposant une assistance 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. 
  2. Les compagnies proposent de plus en plus des contrats “sur-mesure” que vous pouvez manier en fonction de vos propres besoins. L’idée est alors de souscrire à des garanties qui vous sont essentielles. Parmi les prestations les plus communes, on peut trouver l’assurance bagages et d’autres garanties d’assistance (sur les vols, en cas d’annulation de déplacement, en cas de perte de documents), la protection juridique à l’étranger… 
  3. Trouver la meilleure assurance c’est trouver celle qui vous couvre le mieux. En plus des garanties proposées, n’oubliez pas de jeter un œil aux exclusions de contrat, à savoir, tout ce que l’assureur ne prend pas en charge. 

Les meilleures assurances pour un voyage d’affaires à l’étranger 

Allianz, Chapka, ACS… En faisant quelques recherches vous verrez que ce ne sont pas les offres qui manquent. Pour vous aider à bien choisir, Santexpat.fr est un comparateur d’assurances. Il vous permet de comparer les meilleures offres d’assurance disponibles sur le marché, en fonction de vos besoins et du pays de destination. A vous ensuite d’y souscrire


*A noter : la Sécurité sociale peut prendre en charge les soins inopinés reçus en dehors de l’UE à l’occasion d’un séjour temporaire, dans le cadre de vacances ou, ce qui nous intéresse ici, d’un séjour professionnel. Il faudra faire une demande de remboursements en présentant à votre caisse française les factures acquittées ainsi que la déclaration de frais. Sachez cependant que votre caisse n’est pas dans l’obligation de procéder à ce remboursement (c’est elle qui décide) et ce remboursement est basé, en plus, sur les tarifs français. 

    Mon assurance en 3 clics



     
    Loading...