Accident, urgence, rapatriement sanitaire : comment fonctionne une assurance rapatriement ?

23 janvier 2023

Vous vous blessez ou tombez malade loin de votre domicile à l’étranger ? Sachez qu’une assurance voyage propose généralement ce que l’on appelle l’assistance rapatriement. Ce service prend en charge le rapatriement en cas de blessure, d’accident ou de maladie à l’étranger, et envoie ainsi le patient vers son pays d’origine ou vers l’hôpital adapté à son état de santé. Le rapatriement sanitaire permet aussi de rapatrier un corps en cas de décès à l’étranger. On vous explique. 

Que couvre l’assurance rapatriement ? 

L’assistance rapatriement, d’une assurance santé, couvre généralement :

  • l’évaluation médicale sur place, l’intervention des secours,  
  • le transfert du patient ; en fonction des exigences médicales, soit vers un hôpital, du pays voisin le plus proche, soit vers un établissement de santé dans son pays d’origine ; 
  • l’accompagnement.

A noter : si le rapatriement n’est pas possible, l’assistance couvre aussi l’envoi de médicaments non disponibles sur place, un billet d’avion aller-retour pour les proches du patient, les frais médicaux ou d’hospitalisation sur place. Tout dépend des prestations proposées par l’assurance. 

Le rapatriement est utile et nécessaire en cas de voyage ou de résidence dans un pays où les frais de santé sont élevés (il est ainsi plus rentable pour l’assureur de rapatrier son client que de le faire soigner sur place) ; où les soins ne sont pas réputés de bonne qualité (afin de profiter de meilleurs soins) ; ou encore, pour couvrir le rapatriement d’un corps en cas de décès. 

Comment se passe un rapatriement sanitaire ? 

Avant toute chose et de manière générale en cas de problème à l’étranger : on vous conseille d’appeler en priorité les secours puis votre assurance. L’assureur apportera ainsi son aide, son accompagnement, ses conseils dès le début du parcours de soins. Pour info, le numéro d’assistance est inscrit sur votre attestation d’assurance ou encore sur le courrier de confirmation de souscription (par e-mail ou par voie postale).  

En cas de grave problème de santé, l’assurance est en contact avec le médecin qui reçoit le patient. Que ce soit à l’hôpital, aux urgences ou sur place. C’est alors ensemble qu’ils décident, équipe médicale et service d’assistance, si le rapatriement est réalisable et/ou nécessaire. Tout dépend de la condition médicale du patient ainsi que de la disponibilité, ou non, d’infrastructures médicales adaptées. Le rapatriement s’effectue majoritairement en avion, train, ambulance ou dans ce que l’on appelle un VSL pour Véhicule sanitaire léger. De manière générale, si vous êtes dans un pays étranger, le rapatriement s’effectue en avion.

Rapatriement sanitaire médicalisé, non médicalisé, évacuation ? 

Il existe deux types de rapatriement sanitaire, avec ou sans encadrement médical, en fonction de l’état physique du patient, de son âge ou encore de la durée du trajet. On parle alors de rapatriement sanitaire médicalisé et non médicalisé. 

La différence ? La présence ou non d’un membre du corps médical, médecin ou infirmier, pour accompagner le patient lors du transfert. Sachant que le rapatriement se complexifie si la mobilité du patient est réduite. Le personnel soignant permet alors de surveiller le patient, veiller à sa sécurité, et appliquer les traitements nécessaires en cas de besoin. 

Dans le cadre d’accidents plus graves ou de conditions plus lourdes (tels qu’un AVC, un polytraumatisme grave ou d’un infarctus), on parle d’évacuation sanitaire. Un avion sanitaire ou médical est alors affrété pour transporter le patient vers l’hôpital ou le pays le plus proche. A bord, une équipe de médecins et/ou infirmiers (munie de tout le matériel de soin nécessaire) s’occupe du transport sécurisé du patient.

Qui prend en charge les frais de rapatriement ?

En cas de souscription à une assurance voyage avec assistance sanitaire, c’est bien évidemment cette compagnie d’assurance qui s’occupe du rapatriement ainsi que du remboursement et/ou du paiement des frais. Elle prend ainsi à sa charge le transfert, l’évaluation médicale du patient ainsi que l’accompagnement / assistance (voire les conditions de souscription pour en savoir plus).

Sachez également que, dans le cas d’extrême urgence ou si le patient ne dispose pas des ressources nécessaires, le Ministère des Affaires étrangères peut octroyer une aide financière permettant au patient de bénéficier d’un rapatriement. L’Assurance maladie peut également intervenir sur des frais engagés lors d’un rapatriement (remboursement que peut compléter alors la mutuelle du patient). 

A noter : le rapatriement est une procédure onéreuse (plusieurs milliers d’euros) et qui nécessite une logistique rigoureuse. Sachez par exemple que dans le cadre d’un rapatriement non médicalisé, le transport se fait généralement en avion et en première classe ou classe business (tout dépend de la compagnie aérienne). Raison pour laquelle on vous recommande de souscrire à une assurance rapatriement. 

Quel type d’assurance couvre le rapatriement ? 

Beaucoup d’assurances (voyage, santé, expatriation) proposent une assurance, plus généralement appelée assistance en cas de rapatriement. On recommande ainsi, avant tout départ dans un pays étranger, que ce soit dans le cadre d’un simple voyage ou d’un déménagement, de souscrire à une assurance adaptée et de vérifier la prise en charge du rapatriement. Selon nous, le rapatriement, le remboursement des soins médicaux, l’hospitalisation et la responsabilité civile sont les éléments indispensables à une bonne assurance voyage et/ou expatriation. N’hésitez pas à vous rendre sur notre site Santexpat.fr pour découvrir les meilleures offres du marché, et choisir l’organisme qui vous est adapté. Aussi, avant votre départ, n’hésitez pas à vous renseigner quant à l’état sanitaire du pays de destination et aux coûts de la santé.

    Mon assurance en 3 clics



     
    Loading...