Quitter la France, aller en Indonésie en tant qu’expatrié, vivre la belle vie. Pour en arriver là, voyons ce par quoi vous devez passer (démarches administratives dans le pays) et ce à quoi vous devez vous préparer (coût de la vie, logement, assurance santé).

Les démarches pour partir en Indonésie

Que ce soit pour travailler dans une entreprise locale ou internationale, travailler en tant qu’indépendant ou digital nomad, ou tranquillement prendre sa retraite : quelles sont les démarches pour aller vivre sur l’une des 17 000 îles que compte l’Indonésie ?

Des formalités différentes en fonction de l’île ?

Le système de visa en Indonésie est compliqué. D’autant plus compliqué qu’il s’agit d’une des archipels les plus grandes au monde, avec pas moins de 17 000 îles, et que, d’une région à l’autre, les politiques et procédures quant aux visas peuvent changer. Ainsi, pensez à vous renseigner non seulement en fonction du pays lui-même mais aussi et surtout, en fonction de l’île sur laquelle vous souhaitez vivre, ou la ville. Parmi les destinations les plus réputées, on peut citer Bali, Jakarta sur l’île de Java, Sumatra ou Timor.

Visas et permis de séjour en Indonésie

Toute personne qui visite l’Indonésie doit disposer d’un visa. Et ce, que ce soit dans le cadre de vacances, un voyage ou pour s’expatrier, passer sa retraite ou travailler. En fonction de la nationalité et/ou du type de visa, vous pouvez en faire la demande sur place ou le demander en avance. A noter cependant que, dans le cadre d’une expatriation, pour vivre et travailler ou passer votre retraite en Indonésie, vous devez disposer du visa dans votre passeport et avoir fait la demande de VITAS (on le verra plus bas) pour entrer sur le territoire. Ceci étant dit, quels sont les visas et titres de séjour existants pour l’Indonésie ?

  • VITAS pour Visa Izin Tinggal Terbatas est un permis de semi-résidence (1 an renouvelable) pour toute personne souhaitant vivre et/ou travailler sur le territoire. Pour obtenir le VITAS, vous devez disposer d’un sponsor indonésien (membre de votre famille ou entreprise indonésienne) qui vous aide dans toutes les démarches et procédures, et fait notamment la demande en votre nom auprès des services d’immigration en Indonésie.
  • KITAS : une fois que vous disposez d’un VITAS, vous pouvez déposer une demande de KITAS, permis de séjour temporaire à renouveler tous les ans, pendant 5 ans. Ici, la demande peut être déposée auprès des services d’immigration locaux en Indonésie.

A noter : VITAS et KITAS regroupent tous les deux différents types ou catégories de visas. Chaque catégorie ou type de visa comporte ses conditions et son coût. Renseignez-vous en fonction de votre travail, ou domaine d’activités, et nationalité.

  • KITAP : il s’agit ici du permis de séjour permanent. Les expatriés peuvent en faire la demande après être resté 3 années consécutives en Indonésie (les personnes mariées à un ressortissant indonésien peuvent en faire la demande au bout de 2 ans).

A noter : les plus de 55 ans peuvent faire une demande de visa pour passer leur retraite en Indonésie. A demander à l’ambassade ou au consulat avant d’arriver sur le territoire.

Un visa pour les nomades du digital ?

L’immigration indonésienne aurait annoncé (en octobre 2022) le lancement d’un visa spécial nomad digital. Pour que les indépendants du digital puissent aller travailler librement à Bali ou partout ailleurs. Les conditions seraient simplement de gagner des revenus “off shore” et de ne pas être employé localement. Histoire de faire de ces digital nomad de nouveaux résidents sans qu’ils viennent concurrencer le marché de l’emploi local. En plus, les indépendants pourraient ne pas payer d’impôts pendant les 5 premières années.

Santexpat.fr, la nouvelle façon de
s'assurer à l'étranger

1.  Meilleurs prix

  •   Sans surcoût sur les tarifs assureurs,
      nous comparons + de 300 offres d'assurance

2.  Simplicité

  •   Un parcours simple pour sélectionner votre
      solution en quelques clics

3.  Accompagnement

  •   Nos conseillers sont là pour un
      accompagnement 100% personnalisé

Qu’en est-il des visas touristiques ?

Pour un séjour de moins d’un mois, un visa touristique vous est délivré à votre arrivée sur place. Pour un séjour de plus de 2 mois, vous devez faire les démarches auprès de l’ambassade en France. Un visa touristique classique vous permet de ne rester sur le territoire que 30 jours (renouvelable) et ne vous permet pas d’exercer une activité professionnelle.

Le visa Kunjungan est un visa de visite qui vous permet de rester sur le territoire 6 mois pour rendre visite à un membre de votre famille ou pour aller à l’université. Là aussi, pour l’obtenir, vous devez disposer d’un sponsor (membre de votre famille ou établissement scolaire).

Les autres documents nécessaires

Sachez que pour vivre et circuler librement dans le pays, un KITAS n’est pas suffisant. Vous devez disposer avec vous du

  • certificat d’inscription pour les résidents temporaires ou du certificat du lieu de résidence (sauf à Jakarta)
  • certificat STM à demander auprès de la police de votre lieu d’habitation
  • permis de conduire indonésien (si vous avez l’intention d’avoir un véhicule sur place)

Vivre en Indonésie : ce que vous devez savoir avant de partir

Travailler en Indonésie

Dit plus haut, une des façons d’obtenir un VITAS ou KITAS est de disposer d’un sponsor, un employeur. Cela dit, trouver du boulot en Indonésie n’est pas une mince affaire. En effet, le gouvernement indonésien souhaite au mieux protéger son marché du travail. Ainsi, il n’autorise pas les étrangers à occuper des postes sur lesquels pourraient être employés des Indonésiens disposant des mêmes qualifications. Ce qui rend difficile la recherche d’emploi. D’autant que, les salaires locaux sont bas (220 € / mois minimum et 250 € / mois en moyenne), le temps légal est fixé à 40 heures / semaine, et vous disposez de 12 jours de congés par an.

Il est important de noter toutes ces infos avant de vous lancer dans l’aventure. Pour autant, rien n’est impossible : l’Indonésie profite d’une bonne économie (10ème puissance économique mondiale), et de nombreux secteurs d’activités sont porteurs (référence ici au tourisme bien sûr, la finance, les télécommunications, les énergies, le marché du luxe, l’enseignement et la recherche). Aussi, une des manières les plus “simples” et recommandées pour aller vivre et travailler en Indonésie est d’intégrer une grande entreprise internationale pour ensuite demander un transfert en Indonésie (à Bali, Jakarta ou autre ville de Java).

Coût de la vie : quel budget pour vivre en Indonésie ?

La vie courante en Indonésie, si vous vivez et mangez comme un Indonésien est peu chère. L’alimentation, l’essence, le logement ne sont pas excessifs. Mais, pour bien vivre en Indonésie avec le salaire indonésien, il faudra mettre ses habitudes européennes de côté… Il est à noter aussi que si vous avez des enfants, l’éducation est payante et qu’il est fortement recommandé de souscrire à une assurance santé avant votre départ ou expatriation en Indonésie.

Logement

Le pays dispose d’un marché de la location plutôt actif, dynamique. Et contrairement au marché du travail, celui du logement est accessible : il n’est pas difficile de trouver une maison ou un appartement en Indonésie. D’ailleurs, nombreux sont les expatriés qui préfèrent louer une maison. Et vous pouvez de la même façon louer vide ou meublé (deux fois le prix cependant).

Il faut noter que l’Indonésie est un des rares pays où on peut vous demander de payer la totalité du prix de la location (de toute la durée du bail) au moment de signer votre contrat de location. Cela peut surprendre et il faudra vous y préparer. Ce contrat de location peut être d’un ou deux ans. Cependant, vous pouvez négocier le prix total ou le moyen de paiement avec une agence de location.

Aussi : si vous souhaitez acheter et non louer, c’est plus compliqué. En effet, l’Indonésie dispose d’une législation très stricte quant à la propriété immobilière, et être propriétaire ne signifie pas disposer d’un bien mais l’avoir pendant 80 ans max.

Santé et assurance

On termine en faisant un point sur la santé en Indonésie. Le pays dispose d’un système de santé universel. Tous les résidents indonésiens qui travaillent sur le territoire bénéficient de soins de santé gratuits (du moins, l’accès aux soins est gratuit). Si vous travaillez dans le pays, vous devez obligatoirement adhérer au programme baptisé JKN pour Jaminan Kesehata Nasional. Pour autant, la qualité des soins n’est pas encore au rendez-vous. En tant qu’expatrié, on recommande de vous faire soigner dans les grandes villes, et de préférence dans des cliniques privées. A noter cela dit que les cliniques privées sont payantes, et plutôt chères.

Pour bénéficier de meilleurs soins, on recommande de souscrire en complément à une assurance santé internationale. Vous pourrez ainsi vous diriger vers des établissements ou cliniques privés, et profiter d’un bon remboursement ou d’une meilleure prise en charge. N’hésitez pas à vous rendre sur notre site Santexpat pour en savoir plus.

    La newsletter d'une
    expatriation
    réussie 🌍

    Chaque mois, nos meilleures offres, actus et
    conseils pour bien vivre
    votre expatriation 👍

    Adresse mail

    Loading...