Expatriation et santé mentale

Partir vivre à l’étranger est une expérience extraordinaire, qui peut parfois faire peur. Le fait de partir loin de ses racines, de ses proches et de ses repères est sans nul doute perturbant, sans parler du changement de statut ou encore de la préparation de cette nouvelle vie (recherche d’un appartement, d’une école, d’un travail, etc.). Chaque personne vit cette situation de façon très différente.
L’expatrié passe souvent par plusieurs phases et états mentaux variés dus aux changements qui se font en lui et autour de lui. Parfois, il doit également se préoccuper de la santé mentale de ses enfants, de son conjoint, etc. Quels que soient les membres de votre famille, les émotions sont amenées à faire le “yo-yo”, pouvant passer de l’euphorie aux doutes. Il est parfois bénéfique de faire appel aux services d’un professionnel de santé qui pourra vous aider à gérer vos émotions.

Les challenges de l’expatriation

Partir vivre à l’étranger est une expérience forte que chacun vit de façon différente. Lors de son séjour, l’expatrié est confronté à différents aspects de la société de son pays d’expatriation qu’il avait plus ou moins anticipés.

Vous devrez vous adapter à de nouveaux codes culturels ou encore à des personnalités différentes. Vous devrez également faire face au regard des habitants de votre nouveau pays. C’est ce qu’on appelle le choc culturel. Ce choc culturel est normal et cela quels que soient le pays d’origine et celui d’accueil ou encore le motif de votre départ. Une expatriation entraîne un changement de statut, d’état et d’environnement. 

Tous ces changements peuvent être une source de stress, par exemple un stress dû à des exigences élevées de son entreprise lors de ce départ à l’étranger. Cela peut aller jusqu’à la sidération psychique et sociale. Souvent, ces changements ont un impact sur soi-même, mais également sur sa qualité de vie familiale, professionnelle ou encore scolaire.
Plusieurs études ont montré que les expatriés étaient plus susceptibles d’être exposés à des risques et problèmes de santé mentale pouvant aller jusqu’à la dépression. Une aide médicale peut donc être nécessaire. 

Ce qui change lors d’une expatriation

Tout d’abord, le corps peut-être soumis à de nouveaux paramètres physiques en fonction du pays d’accueil de l’expatrié (température, humidité…). Chaque région du monde a ses propres risques sanitaires. Il peut également avoir un changement d’alimentation et de façon de consommer. Sans oublier les décalages horaires, la durée d’ensoleillement…tous ces paramètres peuvent être très troublants. Ils peuvent avoir un impact sur son état de santé physique et mentale.

Le mental est d’ailleurs lui aussi confronté à de nouveaux enjeux. En changeant de pays de résidence, vous devrez faire face à des différences de codes culturels, et à accepter une nouvelle place dans une nouvelle société. Ces paramètres peuvent être source d’un état de sidération psychique sur le plan professionnel, personnel & familial. Sans oublier le décalage horaire qui peut créer une rupture dans son cercle social et également sur le sommeil. En effet, quand il est 10h en France il est 2h en Californie (USA)… pas forcément simple d’échanger avec ses proches dans ces conditions !
Les clichés peuvent également jouer un rôle sur le mental. Être soumis aux jugements de la population de son nouveau pays peut être rude.

Tous les changements sur le corps et l’esprit lors d’une expatriation peuvent être fragilisant. Ils peuvent parfois être seulement temporaires lors d’un processus d’acclimatation.
Une personne expatriée est souvent vulnérable aux changements psychologiques qui peuvent avoir un effet direct sur la santé. Le corps étant plus vulnérable il est donc plus facile d’attraper une maladie. Des problèmes de santé bénins peuvent donc être aggravés et engendrer des frais médicaux plus importants que prévu. Un traitement de prévoyance pour prévenir de potentielles maladies peut donc être intéressant. Vous pouvez par exemple demander une cure de vitamine à votre médecin généraliste avant votre départ.  

Une aide psychologique en expatriation

Il arrive que les expatriés ressentent le besoin de consulter un professionnel de santé pour relever les défis de l’adaptation. Une simple écoute peut être un levier efficace pour s’adapter plus facilement ou relever certains défis, comme celui de l’éloignement de ses proches (famille et amis). Il est important de ne pas avoir honte de consulter un médecin compétent. Attendre trop longtemps peut mener à des troubles du sommeil, de l’identité ou tout simplement à des tensions avec son entourage. Pour que cette nouvelle aventure se passe au mieux, n’oubliez pas de prendre du temps pour vous !

En partant de France, il est parfois compliqué de réaliser un suivi global par un médecin. Il peut y avoir une déperdition d’informations, la notion de médecin généraliste ou de famille est une notion plutôt française. Cela peut complexifier le suivi du patient. Il sera donc plus compliqué de trouver la voie vers une stabilité physique et mentale.
Un certain sentiment de honte peut également avoir un impact et entraîner l’expatrié à avoir un recours tardif aux soins ou à une thérapie. Si vous ressentez le besoin de consulter, n’attendez pas de rentrer dans votre pays de résidence. Faire appel à un professionnel de santé peut permettre de prévenir des troubles dépressifs. Grâce aux évolutions technologiques, vous pouvez consulter un médecin dans votre langue maternelle, en téléconsultation, ce qui peut-être rassurant.  

En France, mais d’autant plus quand on est expatrié, la santé mentale est parfois encore tabou et la qualité d’information est insuffisante ainsi que l’accès aux soins. Trouver un thérapeute compétent peut-être compliqué. Les parcours de soins à l’étranger peuvent être très différents, ce qui peut être perturbant.
De plus, les maladies mentales ne sont pas abordées de la même façon que l’on soit expatrié au Canada, au Royaume-Uni ou encore en Thaïlande.
Une bonne préparation peut vous éviter des déconvenues une fois sur place.
Renseignez-vous sur la qualité des soins liés à la santé mentale, par exemple à l’aide de moyens préventifs comme la médecine douce, l’approche culturelle ou les moyens de préventions mis en place.

Crédit photo : madison lavern

COVID-19 et santé mentale

La pandémie de la COVID-19 a eu un fort impact sur la santé mentale des expatriés. L’éloignement de son cercle familial et de ses amis, le stress de la situation ou encore le fait de ne pas pouvoir rentrer sur son territoire pour des occasions comme une naissance peuvent être frustrants, voire traumatisants. Cette situation est d’autant plus vraie pour les expatriés longue distance, par exemple les personnes résidant aux USA, au Canada ou encore au Mexique.
Il est parfois difficile de trouver un professionnel de santé adapté en cas d’urgence, avec lequel communiquer dans sa langue maternelle.
Il est important de noter que certains psychologues proposent des séances en téléconsultation.

Certaines assurances ont revu leurs contrats mutuelles pour expatriés depuis la pandémie. Elles incluent des remboursements plus généreux pour les consultations auprès de médecins compétents.

Santé mentale et assurance santé internationale

Dans un premier temps, il est important de savoir que le niveau de couverture lié à la santé mentale est précaire. 40% des Français à l’étranger ne sont pas couverts sur l’item santé mentale, car cela peut avoir un coût important. Les expatriés et experts de l’expatriation sont de mieux en mieux documentés. Avant de partir dans un pays étranger nous sommes de plus en plus sensibilisés à ce qu’on appelle le “choc culturel”, le “mal du pays” ou encore “le blues de l’expat”. En vous renseignant correctement vous pourrez plus facilement prévenir des risques de dépression ou de maladies psychiques. 

Les soins psychiatriques étant remboursés de façon assez hétérogène par les assureurs, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Certains contrats d’assurance ne couvrent la psychiatrie que dans le cadre d’une hospitalisation. D’autres proposent des remboursements de consultations psychiatriques avec un délai d’attente de 12 mois à compter de la date d’effet du contrat d’assurance internationale. Et pour les plus généreux, vous pouvez bénéficier d’un forfait annuel de remboursement de consultations. Ceci peut-être un élément important dans le choix de votre mutuelle expatrié. Vous pouvez également regarder si votre assurance couvre les téléconsultations pour l’item de la santé mentale.

En dehors de la médecine, vous pouvez faire appel à des services de coaching personnel. Un coaching vous offrira l’opportunité d’être en phase avec vous-même dans votre vie, mais également avec vos objectifs professionnels et votre entourage. Vivre à l’étranger peut-être une très belle opportunité pour son développement personnel, pour voyager, s’ouvrir au monde ou s’immerger dans une nouvelle culture. Être accompagné par la médecine ou un coach peut vous aider à profiter pleinement de cette aventure.
Vous pouvez également lire les blogs des expatriés déjà sur place pour vous imprégner des potentielles difficultés, trouver des informations et avoir un premier contact avec la culture de votre futur pays.


Au-delà des formalités administratives, une expatriation peut avoir des effets sur vous, votre santé et votre entourage.
Pour connaître les garanties liées à la psychiatrie de votre contrat d’assurance internationale, n’hésitez pas à contacter l’un de nos experts.