• Home
  • /
  • Infos expats
  • /
  • Pourquoi souscrire à l’assurance maladie japonaise ? Tout savoir sur les assurances
japon et assurance maladie

Pourquoi souscrire à l’assurance maladie japonaise ? Tout savoir sur les assurances

Le système de santé japonais est à la fois moderne et efficace, les établissements sont équipés et les médecins spécialisés. A partir du moment où vous travaillez dans un pays étranger, vous n’êtes plus dépendant du système de sécurité sociale française et, de la même façon, à partir du moment où vous êtes étudiant ou expatrié au Japon, vous devez obligatoirement souscrire à l’assurance maladie japonaise. On vous explique tout ici. 

L’assurance santé japonaise

Il existe deux types d’assurance santé nationale au Japon. La première, appelée National Health Insurance ou Kokumin Kenko Hoken, est ouverte à tout le monde, même aux personnes qui ne travaillent pas. La seconde, Shakai Kenko Hoken se destine aux salariés. Tous les habitants peuvent aussi souscrire auprès d’un organisme de santé privé (non obligatoire). 

  1. L’assurance nationale ouverte à tout le monde 

Ce système de santé national couvre 70 % des dépenses de santé, les autres 30 % sont à la charge de l’assuré. La souscription ou plutôt les cotisations sont facturées tous les mois sur la base des revenus de l’assuré (ainsi, le système est très avantageux pour les étudiants et les voyageurs longue durée qui n’ont aucun revenu). Il est possible de payer par prélèvement automatique ou auprès d’un konbini, l’équivalent d’une supérette au Japon. 

A savoir : ce système de santé permet une couverture à 70 % des traitements principaux. Pour d’autres conditions ou pour bénéficier de traitements spéciaux en cas d’hospitalisation et/ou d’urgence, les résidents doivent y mettre de leur poche. 

  1. L’assurance ouverte aux salariés 

L’assurance destinée aux salariés couvre quant à elle 80 % des dépenses de santé. Les autres 20 % sont également à la charge de l’assuré. Par contre, la souscription est quant à elle payée par à la fois l’assuré et son employeur. Aussi ce système permet de couvrir les dépenses de l’assuré ainsi que des personnes à sa charge, les membres de sa famille. Cette assurance est financée par les employés (10% de leur salaire, d’une année sur l’autre) et par les entreprises.

Les assurances santé privées

Comme dans de nombreux pays, le Japon compte également des compagnies privées dont le paiement est entièrement à la charge de l’assuré. Celles-ci couvrent l’intégralité des dépenses de santé, et donnent aussi accès à des établissements privés.

Comment s’enregistrer auprès de l’assurance nationale ?

En tant qu’expatrié ou étudiant, comme tout autre citoyen du Japon, la souscription auprès de l’assurance santé nationale est obligatoire. Cela dit, l’inscription est simple. 

En tant que résident étranger, vous allez vous enregistrer à la mairie de votre lieu de résidence pour recevoir la resident card. Une fois la carte en main, vous pouvez procéder à votre enregistrement : il suffit d’apporter resident card, passeport et papiers bancaires (pour un prélèvement automatique) au service de la mairie consacré à l’assurance santé. On recommande de vous y rendre avec une personne qui parle japonais (si vous ne parlez pas) au cas où votre interlocuteur ne parlerait pas anglais. Même chose pour un déménagement, vous devrez amener votre carte dans la mairie de votre nouvelle habitation. Cette carte d’assurance vous sera d’ailleurs demandée dans tous les établissements de santé, et par les médecins.

Assurance maladie au Japon
Crédit photo : Dino Sabic

La santé au Japon

Comme on le disait, le système de santé au Japon est moderne et efficace. Il a d’ailleurs été classé en 4ème position mondiale en 2014. Tous les Japonais bénéficient de soins de qualité grâce à ce système de santé universel. 

La population a le choix de nombreuses cliniques et établissements, et les médecins sont majoritairement spécialisés. Il existe peu de médecins généralistes. C’est une bonne chose pour la prise en charge, malheureusement, il est vrai que certaines spécialités peuvent ainsi coûter chères à l’assuré (la consultation chez un dentiste par exemple). 

Il faut dire aussi que le Japon présente peu de risques sanitaires, aucun vaccin n’est obligatoire pour entrer dans le pays. Cela dit, il peut être recommandé de faire le vaccin contre l’encéphalite japonaise si vous prévoyez de voyager dans certaines régions en période de grosses pluies. Le niveau sanitaire au Japon est équivalent à celui de la France (et de l’Europe de l’Ouest), et de l’Amérique du Nord. 

Avant votre voyage : en cas d’expatriation au Japon, ou de visa étudiant, n’hésitez pas à demander une liste des meilleurs établissements de santé et/ou des médecins qui parlent anglais auprès de l’ambassade.

Pourquoi souscrire à une assurance santé internationale ?

Que ce soit pour un visa étudiant, un permis de vacances et travail ou dans le cadre d’une expatriation, il est de manière générale recommandé de souscrire à une assurance santé internationale

En effet, celle-ci vous permettra de couvrir l’intégralité de vos frais de santé, de compléter les remboursements de l’assurance japonaise. Comme on le disait, certaines spécialités coûtent chères et/ou certaines conditions ne sont pas complètement prises en charge. Pour couvrir au mieux et bénéficier des meilleurs soins, il est bon de souscrire à une assurance complémentaire, qu’elle soit japonaise ou internationale. L’avantage de l’assurance internationale est qu’elle vous permettra une couverture au Japon et sur le territoire français. Aussi, elles proposent bien souvent une couverture en cas de rapatriement (intéressant en cas d’accidents à l’étranger). 

Rendez-vous sur notre site Santexpat.fr pour en savoir plus, et trouver l’assurance complémentaire qui convient à votre expérience à l’étranger. Découvrez l’ensemble des prestations proposées.