Indépendance, liberté, bonheur” est la devise du Vietnam. Une devise, un pays, qui a attiré plus de 7 000 Français partis s’installer sur le territoire en 2022. C’est également votre projet, vous souhaitez vous expatrier au Pays du Dragon ? On revient ici sur le marché du travail au Vietnam, et les opportunités d’emplois en tant qu’expatrié français.

Les prérequis pour trouver un emploi au Vietnam

1. Le marché de l’emploi au Vietnam

Le Vietnam est un pays en plein essor, le pouvoir d’achat ne cesse d’augmenter, la qualité de vie est agréable, et le taux de chômage est relativement bas (environ 3 % en 2021). Cela dit, la législation rend le recrutement des Français, et de tout autre ressortissant étranger, compliqué au Vietnam. Le pays favorise en effet le recrutement des résidents et citoyens vietnamiens. Vous devez apporter au pays des compétences et des qualités non disponibles sur place. Ainsi, pour trouver un emploi, il est bon d’avoir des compétences spécifiques (attention, compétences spécifiques ne veut pas dire diplôme. Pas de diplôme mais une bonne expérience ? Vous pouvez trouver !) et un bon niveau d’anglais.

A noter : s’il peut être difficile de trouver un emploi en tant qu’étranger au Vietnam, il faut savoir que les entreprises sont aux petits soins avec leurs employés étrangers. Vous pouvez alors profiter d’avantages intéressants comme un logement, une voiture de société, des sorties dans le pays avec guide.

2. Les visas de travail au Vietnam

  • Le visa touristique n’est pas à destination des expatriés. Il ne permet pas de travailler. Pour info : pour un séjour de moins de 15 jours, en tant que Français, vous êtes exempté de visa. Pour un séjour plus long, jusqu’à 90 jours, vous aurez le choix entre un visa touristique simple ou à entrées multiples. A noter : certains prennent le risque de travailler avec un visa touristique mais on rappelle ici que la pratique est totalement interdite. Elle peut en effet donner lieu à des poursuites.
  • Pour travailler au Vietnam, vous devez disposer d’un visa professionnel et d’un permis de travail. Attention, celui-ci comme on le disait peut être difficile à obtenir. Il faudra d’abord trouver un employeur prêt à 1. vous embaucher et 2. appuyer votre candidature auprès des autorités. Donc priorité donnée à la recherche d’emploi avant la recherche de visa. Votre employeur doit en effet prouver que vous disposez de compétences qu’il ne peut trouver auprès de Vietnamiens. C’est à lui ensuite d’effectuer toutes les démarches administratives… Chose qui peut en décourager certains qui préféreront alors se tourner vers l’offre nationale.

A noter : une fois que votre futur employeur a terminé toutes les formalités, vous obtiendrez une autorisation. Il est ensuite invité à envoyer les formulaires avec photos d’identité (et une copie de cette autorisation) pour que vous puissiez entrer sur le territoire en tant qu’expatrié / dans le cadre d’une expatriation.

Le permis de travail se colle ensuite au contrat de travail dans le sens où sa durée est égale à celle du contrat de travail (il peut cependant être prolongé). Un visa est délivré aux expatriés venus travailler, étudier, faire un stage ou encore, être bénévole pour des actions humanitaires.

Quelles sont les conditions pour obtenir un visa professionnel ?

Vous devez :

  • être âgé de plus de 18 ans,
  • être en bonne santé,
  • posséder un casier judiciaire vierge.

3. Le statut d’expatrié : quels sont vos droits sur le territoire ?

Comme on le disait, la législation vietnamienne est plutôt rude avec les ressortissants étrangers (et par conséquent français) sur le territoire. Il n’est pas simple de trouver un emploi. Vous devez disposer de compétences, d’une expérience, de qualifications rares, originales, exceptionnelles. Mais une fois que vous avez à la fois visa et permis de travail en poche, quels sont vos droits ?

Le contrat de travail précise tout ce que vous devez savoir : nombre d’heures et horaires, lieu de travail, salaire, nature des missions. Le contrat de travail à durée déterminée peut durer de 12 à 36 mois (un contrat saisonnier existe pour une durée inférieure à 12 mois, et le contrat permanent). La semaine est de 48 heures au Vietnam (vous pouvez faire jusqu’à 200 heures supplémentaires, rémunérées, par an). Les salariés ont droit à 12 jours de congés par an, auxquels vous pouvez ajouter 9 jours fériés. Il faut savoir enfin que les Vietnamiens sont travailleurs et très respectueux, notamment de la hiérarchie, au travail.

Point sur la santé

Pour ce qui est de la santé, le système se répartit entre le public et le privé. En tant qu’étranger, on vous conseille toujours de vous diriger vers les établissements privés. Le public est en effet engorgé, et le personnel y parle majoritairement vietnamien. Dans le privé (payant), vous bénéficiez d’un meilleur encadrement, plus rapide, et pouvez être pris en charge par un personnel anglophone voire francophone. On recommande alors de souscrire à une assurance santé privée comme le fait la majorité des expatriés. Sans assurance, le coût de la santé (d’une hospitalisation par exemple) peut être très élevé. Vous aurez le choix entre une assurance au 1er euro ou une assurance complémentaire à la CFE, la Caisse des Français à l’étranger.

Santexpat.fr, la nouvelle façon de
s'assurer à l'étranger

1.  Meilleurs prix

  •   Sans surcoût sur les tarifs assureurs,
      nous comparons + de 300 offres d'assurance

2.  Simplicité

  •   Un parcours simple pour sélectionner votre
      solution en quelques clics

3.  Accompagnement

  •   Nos conseillers sont là pour un
      accompagnement 100% personnalisé

Le marché du travail au Vietnam

Les secteurs qui recrutent

Toute votre expatriation au Vietnam dépend de votre recherche d’emploi. On le répète, vous devez disposer d’un visa professionnel pour rester plus de trois mois au Vietnam, et vous devez disposer d’une offre d’emploi / d’un employeur pour faire votre demande de visa. Parmi les secteurs qui recrutent, on peut citer

  • l’enseignement, que ce soit de l’anglais ou du français,
  • les métiers de l’informatique (les profils créatifs et concepteurs graphiques, les développeurs web, les spécialistes en logiciel)
  • le secteur de la santé,
  • Le Volontariat international en entreprise est une option qui fonctionne bien au Vietnam. Réservé aux jeunes âgés de 18 à 28 ans, le VIE est un “service civique” qui permet d’effectuer des missions à l’étranger (plusieurs secteurs recrutent, et ce sont là aussi les entreprises qui se chargent des formalités)

Comme on le disait plus haut, toutes qualifications considérées comme rares et/ou exceptionnelles sont un plus. A noter que les domaines de la pêche et de l’agriculture sont au contraire réservés aux Vietnamiens. Il faut savoir aussi que tous les emplois ne donnent pas droit à un permis de travail (renseignez vous bien avant d’entamer les démarches).

Comment trouver un emploi et/où chercher ? Comme dans beaucoup de pays, on recommande la recherche sur le web. Vous trouverez des tas d’offres en ligne sur des sites de recrutement comme Indeed ou Vietnamworks voire sur les réseaux sociaux dans les groupes d’expatriés et les réseaux sociaux professionnels (LinkedIn). Pour trouver plus facilement, on recommande de chercher du côté des entreprises internationales voire françaises.

Créer son entreprise au Vietnam

Beaucoup de Français expatriés vantent les facilités et intérêts à créer son entreprise au Vietnam. L’entrepreneuriat est valorisé, les opportunités nombreuses. Il faut dire que le marché de l’emploi n’étant pas très ouvert pour les étrangers, créer son entreprise est une option pour réaliser une expatriation dans le pays du Dragon.

Pour que votre entreprise soit légale, elle doit être immatriculée au registre des sociétés. Ceci vous permet d’obtenir un document certifiant l’existence de votre société, l’ERC ou Enterprise registration certificate. Il faut ensuite obtenir un certificat d’investissement que l’on appelle IRC ou Investment registration certificate.

Les villes qui attirent

On termine en faisant un petit tour des villes qui attirent les expatriés…

  • Ho Chi Minh, anciennement Saigon, ou capitale économique du pays. Elle est aussi l’emblème de l’essor économique vietnamien. La ville est facile à vivre, et l’emménagement très aisé pour tous les expatriés. La ville est dynamique, organisée, c’est une bonne option pour trouver un emploi.
  • Hanoï, au nord, est plus culturelle, touristique, et plus authentique que la dynamique ville d’Ho Chi Minh… Elle se trouve d’ailleurs pas loin de la célèbre baie d’Ha Long. Autre avantage, elle se situe à proximité de la Chine, ce qui la rend dynamique en termes d’échanges internationaux.

Avant votre expatriation, avant votre départ à l’étranger, comme on le disait, n’oubliez pas de vous renseigner quant aux assurances santé. Afin de voir quelles sont les offres qui pourraient vous intéresser pour bénéficier d’un bon encadrement.

*Nombre de Français inscrits au registre des Français établis hors de France, Vietnam, 2023

    La newsletter d'une
    expatriation
    réussie 🌍

    Chaque mois, nos meilleures offres, actus et
    conseils pour bien vivre
    votre expatriation 👍

    Adresse mail

    Loading...