Témoignage client(e) – Olivier B

Ceci est une interview de l’un de nos clients. Nous donnons ici la parole à Olivier Bouteille.


Bonjour Olivier, pouvez-vous vous présenter ?

J’ai 43 ans, je suis marié à Hélène et nous avons une petite fille de 9 ans, Clémentine. Cela fait 15 ans que nous sommes établis en Angleterre.
Nous avons tous deux effectué notre carrière à l’international : j’ai travaillé en Allemagne, Hélène en Chine et en Allemagne également, avant que nous nous rencontrions à Londres.
Nous sommes respectivement cadre dans la finance et manager dans le marketing digital.
Je suis franco-grec et Hélène est franco-italienne : nous avons l’habitude de beaucoup voyager, que ce soit en vacances ou pour nos emplois respectifs, en particulier en Europe et aux Etats-Unis.

Quelles sont vos problématiques en termes de couverture santé au UK ?

Cela fait longtemps que nous sommes établis au UK : nous avons tous deux une double nationalité et nous nous voyons vraiment comme des internationaux. De plus, nous avons plusieurs fois changé d’employeur.
Ce dernier point est important, car la question de la couverture santé se résume souvent au UK à celle proposée par l’employeur. Malheureusement, cela pose un certain nombre de problèmes : entre deux emplois, il y a souvent une période de transition au cours de laquelle on n’est pas couvert. Il faut alors mettre en place un contrat bridge, ce n’est pas très pratique. De plus, Hélène travaille beaucoup en start-up donc les couvertures sociales qu’elle obtient sont souvent minimalistes. Historiquement, nous avons donc pris l’habitude de mettre toute la famille sur ma couverture car je travaille dans la finance…

Qu’est-ce qui vous a convaincu de changer d’assurance ?

Les employeurs ont tendance à fournir une couverture a minima, il faut prendre des assurances supplémentaires si l’on souhaite voyager, et on n’est jamais à l’abri de mauvaises surprises. Cela devenait pénible de devoir à chaque fois se soucier des remboursements.
Hélène a eu une appendicite : elle est restée toute une nuit en observation avant de se faire opérer, ainsi qu’une seconde nuit après l’intervention. Il nous a fallu des mois pour nous faire rembourser, et encore, l’assureur a rechigné à inclure la première nuit car il estimait que ce n’était pas justifié dans le cadre d’une appendicite ! Le chirurgien a dû intervenir pour fournir une attestation justifiant la nuit d’observation.
C’est un peu systématique au UK : il faut souvent fournir des justificatifs et passer par des process qui nécessitent de prendre beaucoup de RV… tout cela pour ne pas être bien couverts au final.
De plus, les couvertures au UK sont rarement holistiques : le dentaire et l’ophtalmo ne sont pas toujours pris en charge, et il faut avoir un autre contrat pour être couvert, etc.
Bref toute cette complexité nous a décidé : il nous fallait une solution plus simple quitte à y mettre le prix !

Comment s’est faite la rencontre avec Santexpat.fr ?

Je connais l’un des membres du Board de Santexpat.fr, qui m’a parlé de la société lorsque j’ai changé de travail en octobre dernier.
Il m’a orienté vers l’un de leurs commerciaux, avec qui j’ai discuté de ce que je cherchais : la garantie de savoir que toute la famille allait être couverte, d’avoir un contrat facilement activable, et surtout qu’en cas de gros pépin nous n’ayons pas à nous poser la question du public ou du privé.

Qu’est-ce qui vous a plu chez Santexpat.fr ?

Ma femme et moi ne sommes pas des experts du marché, et nous n’avons pas le temps de faire des études comparatives : il était donc important d’être orientés par des pros.
Le choix de l’assurance et la signature se sont faits extrêmement rapidement, en deux semaines seulement !
Après, le fait d’avoir un suivi, d’être dans un mode de relation qui ne soit pas uniquement celle d’un broker qui te fait signer un contrat et qui disparait… moi je trouve ça super sympa. Raphaël a été là pour les premiers remboursements, les premières manœuvres. Si un jour nous avons un vrai pépin, je sais qui appeler.
Depuis la signature de notre contrat, nous nous sommes servis de l’assurance : c’est facile, tout se fait par internet, l’interface digitale est pratique. Il n’y a pas de lourdeur administrative.
En plus on peut se faire soigner où l’on veut en Europe, en France notamment, ce qui n’est pas négligeable en cas de maladie grave.

Et qu’en dit votre porte-monnaie ?

D’un point de vue financier, certes nous payons plus cher qu’avant mais avec des niveaux de couverture qui n’ont rien à voir : en essayant de compléter cela aurait été plus cher et sans garantie car nous ne sommes pas des experts. Le contrat de Santexpat.fr est ultra simple à activer et à utiliser, on sait ce sur quoi nous sommes couverts et surtout nous l’avons choisi. L’expérience prouve qu’il n’y a pas de surprise ! Si j’ai une question je peux aller vérifier sur mon app ou appeler Raphaël. 


Vous aussi, vous voulez tenter l’expérience santexpat.fr ? N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec l’un de nos experts en santé internationale.

Interview réalisée en avril 2021