• Home
  • /
  • Infos expats
  • /
  • Comment se faire soigner en Angleterre ? Tout savoir sur le système de santé et les soins médicaux

Comment se faire soigner en Angleterre ? Tout savoir sur le système de santé et les soins médicaux

Avant un voyage ou une expatriation, il est toujours important de se renseigner sur le fonctionnement du système de santé du pays de destination. Bonne nouvelle : le système mis en place en Angleterre est très bon. Il s’agit d’un système de santé universel qui permet à tout résident d’avoir accès gratuitement à des soins médicaux. Cela dit, en tant que Français, est-ce la même chose en cas de voyage ou d’expatriation dans le pays ?

Le système de santé britannique

Le Royaume-Uni profite d’un système de santé universel majoritairement financé par les impôts, le National Health Service en Angleterre ou NHS. Il permet l’accès gratuit aux soins de santé des services publics, à tous les résidents. Seule une franchise devra être versée par les patients pour certains types de soins. En tant que Français, résident permanent en Angleterre, vous pouvez bénéficier de ce système, vous avez accès au National Health Service, NHS. En tant qu’expatrié français, vous devez avoir un visa valide pour une durée minimum de 6 mois. Pour info : suite à l’accord de retrait, toute personne résident au Royaume-Uni depuis une date antérieure au 31 décembre 2020 continue à bénéficier de ses droits.

Quels soins sont couverts par le service de santé national ?

Le système de santé national couvre ainsi : 

  • les consultations chez les médecins généralistes et chez les spécialistes, 
  • hospitalisations et soins de réadaptation, 
  • soins dentaires et soins ophtalmologiques considérés comme nécessaires,
  • les lunettes et lentilles de contacts, 
  • médicaments (en pharmacie) qui sont prescrits, 
  • frais de transport (en ambulance par exemple), 
  • soins préventifs et soins de longue durée.

Le système de santé privé

Il existe aussi un système de santé privé, c’est-à-dire des compagnies d’assurances privées (AVIVA, AXA, Medicare international, etc). Résidents et expatriés sont libres d’adhérer ou non à ces complémentaires. Elles permettent une plus grande couverture de soins, et de meilleurs remboursements. 

En souscrivant à une assurance santé privée, les patients peuvent aussi avoir accès aux soins des établissements privés. Cela dit, ne sont pas pris en compte la maternité, l’optique et le dentaire (qui doivent être souscrits en option). Et comme avec le système public, vous devez passer par un généraliste pour prendre rendez-vous auprès d’un spécialiste (et vous n’aurez accès qu’aux médecins du réseau de l’assurance). 

Comment se faire soigner en Angleterre ?

Pour vous faire soigner sur le territoire, deux options. 

Si vous avez besoin de soins sans que ce soit une urgence, vous pouvez vous rendre chez un General Practitioner (GP). On parle de “soins non urgents” car il faudra prendre rendez-vous et il se peut que vous ne puissiez pas y aller le jour même (surtout dans les grandes villes comme Londres où les temps d’attente pour voir spécialistes et généralistes peuvent être très longs). 

Aussi, sachez que vous devez au préalable être enregistré pour pouvoir consulter un GP ou prendre un rendez-vous chez un spécialiste. Vous aurez besoin d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile (2 à 3 semaines d’attente pour s’enregistrer). Cette inscription permet ensuite de générer un numéro NHS qui se compose de 10 chiffres, et qui est unique à chaque patient. Cela dit, ce numéro n’équivaut pas toujours à la gratuité de tous les services. Comme on le disait, certains types de soins nécessitent parfois le paiement d’une franchise. De manière générale, sachez que toute personne présente sur le territoire britannique peut s’inscrire auprès d’un médecin généraliste. L’autre option est de se rendre dans un walk-in center, ouvert à tous, que vous soyez voyageur de passage dans le pays, résident ou expatrié. C’est gratuit, vous n’avez pas besoin de carte, de papiers ou de prendre rendez-vous. La seule chose est que, sans rendez-vous, vous risquez d’attendre plusieurs heures avant d’être pris en charge.

Crédit photo : Sidharth Bhatia

Le remboursement des soins

En vacances au Royaume-Uni

Avant le Brexit, tout voyageur européen pouvait faire la demande de sa Carte européenne d’assurance maladie. La CEAM, valable d’ailleurs dans tous les pays de l’Union Européenne et la Suisse, permet de bénéficier de remboursements sur place ou de vous faire rembourser une fois de retour en France. Gratuite et valable deux ans, elle est encore valable en Grande-Bretagne si vous en avez fait la demande avant le 1er janvier 2021 et jusqu’à sa date d’expiration (attention cependant, ce n’est pas forcément le cas du certificat provisoire). 

Lors d’une expatriation 

En tant qu’expatrié, comme on le disait, vous pouvez bénéficier du système national de santé avec un visa valide d’une durée minimale de 6 mois. Vous pouvez aussi demander à votre employeur la souscription à une complémentaire privée. C’est ce qui se fait le plus lors d’une expatriation. L’assurance complémentaire privée permet une large couverture et de meilleurs remboursements que le système public. Elle permet aussi un meilleur accès aux soins (les hôpitaux publics sont bien souvent surchargés, et peu équipés face aux établissements privés).

Souscrire à une assurance privée internationale

Que vous soyez en voyage ou en expatriation dans le pays, on vous recommande de souscrire à une assurance santé privée internationale qui vous permettra de bénéficier de soins en Angleterre comme en dehors du pays. Une assurance internationale privée vous permet de bénéficier d’un encadrement, de meilleurs remboursements et de meilleurs soins de santé, quelle que soit la durée de votre séjour. Vous évitez les files d’attente, et avez la possibilité de consulter le praticien de votre choix (plutôt une bonne chose en cas d’accident, ou d’hospitalisation urgente). 

Rendez-vous sur notre site Santexpat.fr pour en savoir plus, et pour découvrir les offres d’assurances adaptées à votre expérience et à l’Angleterre.