Protection sociale : focus sur l’assurance santé internationale au 1er Euro en expatriation

25 septembre 2023

L’assurance maladie française ne vous couvre plus et ne prend pas en charge vos dépenses de santé à l’étranger si vous y êtes expatrié et/ou pour tout séjour de plus de 3 mois consécutifs. Besoin d’être hospitalisé ou d’un rendez-vous chez le dentiste ? Tous les frais de santé dans votre pays d’expatriation sont à votre charge si vous ne disposez pas de protection sociale locale ou d’une assurance privée. On vous présente ici l’assurance internationale au 1er euro, une des meilleures solutions lorsqu’il est question d’expatriation.

Qu’est-ce qu’une assurance santé « au 1er euro » ?

Ce terme “au premier euro” signifie que cette assurance prend en charge les dépenses de santé dès le premier euro déboursé. Elle peut ensuite couvrir jusqu’à 100 % des frais (tout dépend alors du contrat). On distingue l’assurance santé au 1er euro d’une assurance complémentaire à la CFE. Autrement dit, l’assurance au premier euro n’attend pas le remboursement d’un tiers, la CFE ou la Sécurité sociale en France, pour rembourser sa part. En effet, elle rembourse ou prend en charge les frais de santé de l’assuré dès le premier euro déboursé.

Prenons l’exemple d’une consultation médicale ; pour un contrat d’assurance qui rembourse les consultations médicales jusqu’à 80 €.

    • Si vous disposez d’une complémentaire à la CFE : la CFE vous remboursera 17,50 € et l’assurance complémentaire vous remboursera à partir du 18ème euro jusqu’à rembourser intégralement (si le tarif est de 50 €, vous recevrez 17,50 € de la CFE et 32 € de la complémentaire cfe)

    • L’assurance santé au 1er euro quant à elle n’attend pas le remboursement d’un tiers, et vous remboursera seule le prix exact de ce rendez-vous médical (à savoir 50 € dans l’exemple précédemment donné)

A noter : l’assurance au 1er euro couvre dès le premier euro déboursé mais ne prend pas automatiquement en charge l’intégralité des frais. Tout dépend en effet de votre contrat. Toujours pour reprendre ce même exemple du contrat qui rembourse jusqu’à 80 € les consultations médicales, pour un médecin dont les consultations sont fixées à 90 € (comme cela peut exister aux Etats-Unis par exemple), les 10 € restants seront à votre charge.

Qu’est-ce que la CFE ?

La CFE, Caisse des Français à l’étranger, est un organisme privé chargé de mission publique. La mission ? Apporter une couverture sociale aux expatriés français, similaire à celle de la sécurité sociale en France. Elle propose des niveaux de remboursement comparables à ceux de la CPAM selon un barème par zone géographique.

A noter que l’adhésion est payante, vous devrez donc payer des cotisations. Souscrire à la CFE et à une assurance internationale en complément, équivaut en France à disposer de la sécurité sociale puis à souscrire à une assurance santé complémentaire.

La CFE propose des garanties d’assurance pour

    • la maladie, maternité et invalidité

    • les accidents du travail et maladies professionnelles

    • les retraités

Les formules de base auprès des assurances privées comprennent quant à elles l’hospitalisation, les soins médicaux de médecine courante (chez les généralistes et spécialistes). Elles peuvent en plus couvrir d’autres garanties : soins dentaires et optiques, la maternité, l’assistance rapatriement, la responsabilité civile vie privée.…

Pourquoi souscrire à une assurance santé internationale au 1er euro ?

Comme on le disait, la CPAM française ne prenant pas en charge vos frais de santé à l’étranger dès lors que vous êtes expatrié (ou même en long séjour), il est indispensable de réfléchir à une couverture. Si vous travaillez dans un pays étranger, vous pouvez bénéficier de la couverture sociale locale ; prenez soin de vous renseigner avant le départ. L’assurance internationale au 1er euro est la solution qui présente le plus d’avantages, permettant notamment de bénéficier d’une couverture personnalisée.

Modulable et flexible, avec possibilité de choisir les garanties qui vous ressemblent, et correspondant à votre destination ; simple d’utilisation puisque vous ne disposez que d’un seul organisme de couverture sociale (et un seul organisme à payer) : elle est la solution majoritairement choisie par les expatriés français.

Plusieurs organismes existent, plusieurs offres d’assurance. Celles-ci sont personnalisables, et comprennent plusieurs niveaux de couverture qui s’adaptent à chaque situation. Un questionnaire médical est généralement demandé, avant adhésion, afin de vous proposer l’offre qui vous correspond.

Comment souscrire ?

Avant de souscrire, n’hésitez pas à comparer les offres existantes afin de choisir la plus adaptée. On le disait, toutes ne prennent pas en charge 100 % des frais médicaux. Pensez donc à vérifier les formules et plafonds maximum pris en charge, en fonction du pays de destination, les franchises et carences, les conditions générales et exclusions de contrat… En principe, le choix de la meilleure offre dépend :

    • de votre pays de destination,

    • de la durée du séjour,

    • des besoins spécifiques (en fonction de votre âge, situation familiale, antécédents et besoins, activités sur place…)

Vous pouvez aussi contacter notre équipe d’experts Santexpat. En fonction du pays de destination, de votre âge et de la situation, ils vous présenteront les offres adaptées.

    Mon assurance en 3 clics



     
    Loading...