Accueil » Tour du monde des accouchements, les coûts et différences avec la France
Accoucher à l'étranger les prix

Tour du monde des accouchements, les coûts et différences avec la France

Combien coûte la naissance de son bébé quand on est expatrié ? C’est une question primordiale pour bien choisir son assurance santé internationale pour une couverture optimale. Devenir parent est une aventure extraordinaire, mais elle nécessite une bonne préparation. Voici quelques points à prendre en considération lors d’un accouchement en tant qu’expatrié. 

Il vous faudra prendre en compte les conditions pour accoucher à l’étranger. Ils varient énormément d’un pays à l’autre. Avoir l’opportunité de se faire accompagner par des experts en maternité est un plus pour être serein. Il est important de noter que la grossesse n’étant pas une maladie, beaucoup de pays ne la couvrent pas dans les garanties d’assurance santé. Peut également se poser la question de la double nationalité, ou encore si vous souhaitez que votre bébé naisse en France pour des questions de proximité familiale. 

Combien coûte un accouchement dans le monde ?

Le tarif d’un accouchement varie énormément d’un pays à l’autre. En France, les frais médicaux liés à la maternité et à l’accouchement sont pris en charge à 100 % par la sécurité sociale. Dans le monde, cela est plus une exception qu’une généralité.
Par exemple, en Chine dans le secteur privé, un accouchement coûte entre 4 000 € et 6 400 €. Il faut également savoir que, dans un grand nombre de pays, il n’y a pas de sécurité sociale, et l’accouchement étant considéré comme « naturel », il ne rentre pas dans la catégorie des maladies : tous les frais médicaux sont donc à la charge des futurs parents.
La facture peut donc très vite monter entre les visites chez le gynécologue, les échographies, les séances d’accouchement prénatales… Être bien couvert par sa mutuelle santé évite les mauvaises surprises, et vous permettra d’avoir l’esprit plus tranquille et sera donc essentiel.

infographie du prix d'un accouchement dans le monde
Infographie sur les coûts de l’accouchement dans le monde – santexpat.fr

Comme vous pouvez l’observer, le coût d’un accouchement varie en fonction des pays. Son coût varie également en fonction des actes médicaux pratiqués et de la complexité de l’accouchement. Le prix sera par exemple différent si l’accouchement nécessite une péridurale ou non, s’il se passe à domicile ou en clinique, ou encore si vous accouchez dans une clinique privée ou publique.

Alors, vaut-il mieux accoucher en France ou dans votre pays d’expatriation ?

Beaucoup de facteurs entrent en jeu, mais c’est avant tout un choix personnel qui n’appartient qu’à vous seul. 

Pensez à bien étudier le système de santé de votre pays d’expatriation. Le suivi d’une grossesse peut différer d’un pays à l’autre (nombre de consultations gynécologiques, d’échographies, etc.). Certains pays ne disposent pas des qualités de services et des infrastructures que vous pourrez retrouver en France, il est important de bien se renseigner. Une bonne assurance santé expatriée vous garantira le fait d’être aussi bien remboursé qu’en France, même en cas de complication. Le tout sans co-paiement ni out-of-pocket. 

Vous pouvez également vous demander si vous souhaitez que votre enfant naisse dans votre pays d’expatriation pour qu’il puisse bénéficier de la double nationalité (attention : pour que votre enfant obtienne la double nationalité, renseignez-vous sur les conditions de votre pays d’expatriation. Le droit du sol n’est pas en vigueur partout). Certains futurs parents préféreraient également accoucher dans leur pays d’origine pour être proches de leur entourage. C’est un moment magique qu’on peut vouloir partager avec sa famille. 

Prenez rendez-vous avec l’un de nos experts en santé internationale pour discuter de votre situation et être conseillé au mieux.



Comment se passe la maternité dans le reste du monde ?

Dans le monde, les femmes ne vivent pas la maternité et l’accouchement de la même manière. Les coûts, mais également le temps d’hospitalisation, l’accès à la péridurale ou à la césarienne, la durée du congé maternité, sont très différents d’un pays à l’autre. Nous vous proposons de découvrir comment cela se passe dans quelques pays.

Les Pays-Bas :

Aux Pays-Bas, les naissances à la maison sont favorisées et représentent 30 % des accouchements contre 2 % en moyenne en Europe. Il y a également une limitation de la médicalisation des grossesses à bas risque. Quand l’accouchement est pratiqué à l’hôpital (par choix ou nécessité), le séjour des mamans est de quelques heures après la naissance. Dans les jours qui suivent, une “Kraamverzorgster”, entre la sage femme et l’aide familiale, vient dispenser à la maman des conseils en allaitement, soins au bébé et aide dans les tâches matérielles. Une sage femme passe également les jours qui suivent pour surveiller que tout va bien. Un accouchement normal coûte en moyenne 2 590 euros. 

Allemagne

La tendance est à l’accouchement de façon naturelle. Le corps médical fait tout pour que la future mère soit le plus à l’aise possible lors de son accouchement (bain, chaise d’accouchement, lianes auxquelles s’accrocher…). Il est tout à fait normal de trouver ce type de matériel dans les cliniques, maternités et hôpitaux allemands. L’accouchement est moins médicalisé qu’en France, mais vous devrez rentrer à la maison quelques heures après votre accouchement. Un accouchement par voie basse coûte entre 1 590 euros et 2 146 euros. Une assurance locale ne couvre pas la totalité des frais. 

USA

C’est l’un des pays où devenir parent coûte le plus cher dans le monde. En effet, les honoraires des praticiens sont très élevés et souvent peu ou pas remboursés. Il vous faudra compter parfois plus de 10 000 euros pour un accouchement par voie basse dans une clinique privée, le tout n’étant pas remboursé ou très mal par une assurance locale. En tant qu’expatrié, si vous souhaitez devenir mère aux États-Unis, il est plus que recommandé de souscrire à une mutuelle santé adaptée. Si l’accouchement se déroule correctement et que votre état de santé le permet, vous sortirez quelques heures après. Pour plus d’informations sur l’accouchement aux États-Unis, consultez notre étude de cas.

Comme vous pouvez le constater, chaque pays a ses habitudes concernant la pédiatrie et l’accouchement, qu’il s’agisse de la durée des congés parentaux, tant pour la mère que pour le père, de l’accès à la péridurale et aux soins, ou du suivi gynécologique. 


Pour finir notre tour du monde de la maternité, il est intéressant de noter qu’en Afrique, seuls cinq pays ont accès aux soins recommandés par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) lors de la grossesse. En occident, les futures mères ont beaucoup plus de liberté de choix quant au déroulé de cet événement : péridurale, césarienne, accouchement à la maison, etc… Au brésil, la césarienne est un acte pratiqué de façon très courante. On peut également souligner que les coûts sont très différents, par exemple l’accès à la péridurale est extrêmement cher au Japon. Il est donc important, avant votre départ de France, de prendre en compte l’ensemble de ces paramètres.