Accueil » Quelle assurance choisir pour un PVT ?
assurance santé pvt

Quelle assurance choisir pour un PVT ?

La souscription à une assurance santé est obligatoire pour effectuer un PVT, ou Programme Vacances-Travail, dans la majorité des pays concernés. C’est une condition sine qua non pour l’obtention du visa en Argentine, au Brésil ou encore en Colombie, et vivement recommandé partout ailleurs ! On revient sur l’assurance santé à choisir pour un Working Holiday Visa.

Pourquoi assurer son séjour en Working Holiday Visa ?

Le Programme vacances-travail vous permet de voyager dans un pays tout en travaillant si vous le souhaitez pour financer votre voyage. La durée de ce programme varie de 1 à 2 ans en fonction de la destination. 

Le fait est que, dès que vous sortez de l’Union européenne ou si vous êtes sur les routes pour 3, 6 ou 9 mois, vous n’êtes plus couvert par l’Assurance Maladie française. N’étant pas reconnu comme un visa expatrié, vous ne pouvez pas non plus être couvert par l’organisme de protection sociale du pays de destination. Et, en fonction du pays, les soins de santé peuvent être élevés… Se faire opérer de l’appendicite en Australie par exemple (où l’assurance n’est pas obligatoire) pourrait vous coûter jusqu’à 12 000 €. C’est une sacrée somme mais qui peut être prise en charge par une assurance santé. 

Ainsi, obligatoire ou non, on vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour couvrir votre Programme vacances-travail. Cette assurance vous permettra de bénéficier d’une prise en charge de tous vos besoins de santé, en cas de consultation chez un médecin par exemple, en cas d’accident ou pour toute autre urgence dans le pays. 

A noter : les couvertures proposées avec les cartes bancaires ont souvent une durée limitée à 90 jours. Pour un séjour de plus longue durée, ce type d’”assurance” n’est pas une option.

Ces pays pour lesquels l’assurance santé est obligatoire… 

Comme on le disait, il y a des pays où la souscription à une assurance santé est obligatoire pour obtenir votre visa. L’attestation à l’assurance peut être demandée dans votre dossier de candidature. C’est le cas notamment de l’Argentine, du Mexique, de la Colombie, de l’Uruguay, du Chili, Brésil, Corée du Sud, Hong Kong, Taïwan, Nouvelle-Zélande ou encore du Canada

3 éléments pour bien choisir son assurance PVT 

  1. Les couvertures proposées par l’assurance, hauteurs de remboursement et extras  

Quelle que soit l’assurance choisie, elle doit au minimum prendre en charge vos soins médicaux, l’hospitalisation et offrir une garantie rapatriement. La responsabilité civile, en cas de dommage matériel ou physique sur autrui, est un plus que proposent de nombreuses assurances et qui nous semble aussi essentielle. La première étape consiste donc à choisir une assurance qui propose au minimum toutes ces couvertures. Avec, qui plus est, une hauteur de remboursement suffisante et adaptée au pays de destination. 

A noter : certains pays, en plus de demander une assurance, font une liste des garanties devant être proposées par l’assurance. 

Partir pour un working holiday visa signifie aussi souvent partir à l’aventure et découvrir le pays. Et pour vous suivre dans toutes vos aventures aussi, vous pouvez souscrire à une assurance santé. Par exemple, certaines proposent une option sports extrêmes, comme Chapka assurances ; d’autres proposent des options de voyage sur billet d’avion ou sur bagage pour vous rembourser en cas de perte, de vol, ou de retard d’avion. Toutes ces options permettent en quelque sorte de créer et définir une assurance qui vous ressemble. 

Enfin, si les options de votre contrat sont importantes, les exclusions de contrat (ce qui n’est pas couvert par l’assurance) le sont tout autant. 

  1. La période de souscription : combien de temps serez-vous sur les routes ?

L’assurance doit vous couvrir pendant toute la durée de votre séjour à l’étranger. Elle doit démarrer le jour de votre départ et vous assurer jusqu’à la date de retour prévue. 

A savoir : même si vous ne voulez rester que 6 ou 9 mois à l’étranger, il y a des pays, comme l’Argentine par exemple, qui obligent à souscrire à une assurance pour toute la durée du visa (12 mois pour l’Argentine). D’autres, comme le Canada, déterminent la durée de votre visa en fonction de la durée de votre assurance santé. A bien réfléchir donc !

  1. Prise en charge et remboursement : à quel moment devez-vous payer ?

Le dernier élément à prendre en compte est la façon dont vous pouvez être remboursé. Est-ce que vous devez avancer les frais, quels sont les délais de remboursement ? Un conseil : optez toujours pour une assurance au 1er euro qui vous permet un remboursement dès le premier euro déboursé. 

Futurs pvtistes, pour en savoir plus sur les compagnies d’assurance santé qui couvrent le Programme vacances-travail, comme Chapka, l’assurance Globe proposée par ACS ou encore April, on vous invite à visiter notre site Santexpat.fr Et n’hésitez pas à consulter notre équipe d’experts en santé pour trouver l’assurance qui vous convient. Aussi, suite à la crise sanitaire du Covid-19, de nombreux programmes ont été suspendus. N’oubliez pas de bien vous renseigner sur les modalités en vigueur dans chaque pays.